L’organe de négociation syrien suspend sa participation au processus politique et demande


Syrie-Bombardement des habitations des civils 2019

L’organe de négociation syrien suspend sa participation au processus politique et demande à la délégation d’Astana de boycotter

25 juillet 2019-Heba Mohamed

Damas – «Al-Qods Al-Arabi»: l’organe de négociation syrien a suspendu sa participation aux prochains pourparlers politiques avec la partie Russe et a arrêté le processus politique basé sur l’échec de trouver une solution politique pour épargner la région d’Idleb, qui abrite plus de trois millions et demi de civils, les attaques militaires continues.
Le chef du groupe de négociation syrien, Nasr Hariri, a annoncé hier, dans un tweet, l’arrêt du processus politique et toutes les formes de communication avec les Russes « tant que l’escalade militaire se poursuit et tant que le manque de sérieux dans la solution politique continue», et a exprimé l’espoir que la délégation des factions aux discussions d’Astana, qui devrait avoir lieu début août prochain, de prendre la même position.
Il a déclaré à travers son compte que « le processus politique est à l’arrêt, et nous avons également stoppé toute forme de communication avec les Russes tant que l’escalade militaire se poursuit et tant que le non sérieux pour trouver de solutions politiques sérieuses est absent, et je pense que la participation de la délégation des factions à Astana devrait Être dans la même direction ».
La suspension du processus politique semble être l’un des résultats de la réunion de l’organe de négociation syrien, qui s’est tenue il y a environ quatre jours au siège de la Commission à Riyad, après que les sources responsable eurent déclaré à «Al Qods Al Arabi» que l’objectif de la réunion «discuté les développements politiques et sur le terrain », ceci à la lumière de l’approche d’annoncer la démarche des Nations Unies la formation du Comité constitutionnel chargé de la rédaction d’une nouvelle constitution pour le pays.

Extension du périmètre de bombardement
Le mouvement politique syrien a coïncidé avec l’extension du bombardement des forces aériennes russes et syriennes, où les opérations ont touché les abords de la ville d’Idleb, considérés comme relativement sûr.
La Défense civile syrienne a compté plus de 20 personnes victimes au cours des dernières vingt-quatre heures, selon une statistique provisoire, et plus de 70 blessés à la suite des bombardements et des raids incessants sur la campagne d’Idleb.
Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, le nombre de frappes à la roquette et à l’artillerie a augmenté pour atteindre plus de 90 frappes. Entre missiles et barils explosifs, 33 raids d’avions de guerre russes sur tall Meleh, Jabine, Latmine, Kafr Zeita et al-Latamana et ses environs dans les campagnes du nord et nord-ouest de Hama, ainsi que sur la banlieue ouest d’Idleb et les environs AL-Tah, Maarat al-Noomane et ses banlieues, Kafrouma, Khan Chaykhoun et ses environs dans la campagne sur d’Idleb, aussi sur l’axe de Kabbané dans le mont des Kurds; aussi 30 raids effectués jeudi matin par les aéronefs du régime militaire sur Al-Atareb, Ourm, Al-Foje 46, la campagne Mohandeseen dans la campagne d’Alep Ouest, le village de Mourk au nord de Hama, en plus des environs de la ville d’idleb et les environs Batenta, Kafr Jales à l’ouest d’Idleb, ainsi que de 28 Barils explosifs lancés des hélicoptères.
L’Observatoire syrien des droits de l’homme a annoncé qu’au moins 12 civils, dont trois enfants, avaient été tués jeudi et l’assassinat de sept civils, dont une enfant, pour la plupart à Maarat al-Noomane et dans ses campagnes (sud d’Idleb) à cause des raids russes et cinq autres ont été tués lors d’attaques et de bombardements des forces du régime dans la ville d’Atareb, à l’ouest de la ville d’Alep, et dans le village d’Al-Bawabiya au sud, selon l’observatoire. Vingt-cinq autres civils ont été blessés, dont des enfants, et plusieurs d’entre eux ont été grièvement blessés, selon l’observatoire.
Selon des sources sur le terrain pour le réseau local «Baladi News », les frappes aériennes ont coïncidé avec le vol d’avions d’espionnage et de reconnaissance dans le ciel de la ville d’Idleb et d’autres zones de ses villages du sud et de l’est, incitant les observatoires et les équipes de défense civile déclenchera des sirènes de guerre et à diffuser des messages pour réduire les rassemblements de la population et fermer les marchés, craignant un nouveau massacre comme celui effectué par l’aviation russe sur le marché populaire à Maarat al-Noomane le lundi 22 juillet en cours.
Les dissidents syriens espèrent le boycott du processus politique de l’opération constitutionnelle et l’expérience d’Astana, qui a porté ses fruits aux dépens de la révolution syrienne, après avoir été utilisé par la Russie pour servir le régime syrien, dans plusieurs zones clés considéraient comme les fiefs les plus importants de l’opposition armée, en partant de Daraa au sud de la Syrie et passant par les villes du sud de Damas et la partie est de la campagne de Damas « Ghouta orientale », et jusqu’à la campagne du nord de Homs et Idleb. La voie a été au cœur des rapports de force sur le terrain après l’accord sur un gel des fronts, ce qui a ouvert le chemin au régime syrien pour reprendre le contrôle de vastes étendues.
Idleb est considéré la dernière région de « réduction d’escalade » fruit du processus d’Astana, (…)

 

هيئة‭ ‬التفاوض‭ ‬السورية‭ ‬تعلِّق‭ ‬مشاركتها‭ ‬في‭ ‬العملية‭ ‬السياسية‭ ‬وتطالب‭ ‬وفد‭ ‬أستانا‭ ‬بالمقاطعة

هبة‭ ‬محمد

دمشق‭- ‬‮«‬القدس‭ ‬العربي‮»‬‭: ‬علّقت‭ ‬هيئة‭ ‬التفاوض‭ ‬السورية‭ ‬مشاركتها‭ ‬في‭ ‬المباحثات‭ ‬السياسية‭ ‬المقبلة‭ ‬مع‭ ‬الجانب‭ ‬الروسي‭ ‬وإيقاف‭ ‬العملية‭ ‬السياسية‭ ‬بناء‭ ‬على‭ ‬فشل‭ ‬التوصل‭ ‬إلى‭ ‬حل‭ ‬سياسي‭ ‬يحيّد‭ ‬منطقة‭ ‬إدلب‭ ‬التي‭ ‬تؤوي‭ ‬أكثر‭ ‬من‭ ‬ثلاثة‭ ‬ونصف‭ ‬مليون‭ ‬مدني‭ ‬الهجمات‭ ‬العسكرية‭ ‬المتواصلة‭.‬
وأعلن‭ ‬رئيس‭ ‬هيئة‭ ‬التفاوض‭ ‬السوري،‭ ‬نصر‭ ‬الحريري،‭ ‬أمس،‭ ‬في‭ ‬تغريدة‭ ‬له‭ ‬عبر‭ ‬موقع‭ ‬‮«‬تويتر‮»‬،‭ ‬إيقاف‭ ‬العملية‭ ‬السياسية‭ ‬وكل‭ ‬أشكال‭ ‬التواصل‭ ‬مع‭ ‬الروس‭ ‬‮«‬طالما‭ ‬بقي‭ ‬التصعيد‭ ‬العسكري‭ ‬مستمراً،‭ ‬مع‭ ‬استمرار‭ ‬عدم‭ ‬جديتهم‭ ‬في‭ ‬الحل‭ ‬السياسي‮»‬،‭ ‬معرباً‭ ‬عن‭ ‬أمله‭ ‬بأن‭ ‬يتخذ‭ ‬وفد‭ ‬الفصائل‭ ‬إلى‭ ‬مباحثات‭ ‬أستانا،‭ ‬المتوقع‭ ‬انعقادها‭ ‬في‭ ‬مطلع‭ ‬شهر‭ ‬آب‭ ‬القادم،‭ ‬الموقف‭ ‬ذاته‭.‬
وقال‭ ‬عبر‭ ‬حسابه‭ ‬إن‭ ‬‮«‬العملية‭ ‬السياسية‭ ‬متوقفة،‭ ‬وأوقفنا‭ ‬كذلك‭ ‬كل‭ ‬أشكال‭ ‬التواصل‭ ‬مع‭ ‬الروس‭ ‬طالما‭ ‬ظل‭ ‬التصعيد‭ ‬العسكري‭ ‬مستمراً،‭ ‬واستمرار‭ ‬عدم‭ ‬جديتهم‭ ‬بالحل‭ ‬السياسي،‭ ‬وأعتقد‭ ‬أن‭ ‬مشاركة‭ ‬وفد‭ ‬الفصائل‭ ‬في‭ ‬أستانا‭ ‬ينبغي‭ ‬أن‭ ‬يكون‭ ‬في‭ ‬الاتجاه‭ ‬نفسه‮»‬‭.‬
ويبدو‭ ‬تعليق‭ ‬العملية‭ ‬السياسية‭ ‬أحد‭ ‬مخرجات‭ ‬اجتماع‭ ‬هيئة‭ ‬التفاوض‭ ‬السورية،‭ ‬الذي‭ ‬عقد‭ ‬قبل‭ ‬نحو‭ ‬أربعة‭ ‬أيام‭ ‬في‭ ‬مقر‭ ‬الهيئة‭ ‬بالرياض،‭ ‬بعدما‭ ‬أوضحت‭ ‬مصادر‭ ‬مسؤولة‭ ‬لـ«القدس‭ ‬العربي‮»‬‭ ‬أن‭ ‬هدف‭ ‬الاجتماع‭ ‬‮«‬بحث‭ ‬التطورات‭ ‬السياسية‭ ‬والميدانية‮»‬،‭ ‬وذلك‭ ‬في‭ ‬ظل‭ ‬اقتراب‭ ‬الأمم‭ ‬المتحدة‭ ‬من‭ ‬إعلان‭ ‬تشكيل‭ ‬اللجنة‭ ‬الدستورية،‭ ‬المكلفة‭ ‬بكتابة‭ ‬دستور‭ ‬جديد‭ ‬للبلاد‭.‬

توسع‭ ‬دائرة‭ ‬القصف

وتزامن‭ ‬الحراك‭ ‬السياسي‭ ‬السوري‭ ‬مع‭ ‬توسيع‭ ‬سلاح‭ ‬الجو‭ ‬الروسي‭ ‬والسوري‭ ‬دائرة‭ ‬القصف،‭ ‬حيث‭ ‬طالت‭ ‬العمليات‭ ‬أطراف‭ ‬مدينة‭ ‬إدلب‭ ‬التي‭ ‬تعتبر‭ ‬من‭ ‬المناطق‭ ‬الآمنة‭ ‬نسبياً‭.‬
الدفاع‭ ‬المدني‭ ‬السوري‭ ‬أحصى‭ ‬أكثر‭ ‬من‭ ‬20‭ ‬قتيلاً‭ ‬خلال‭ ‬الأربع‭ ‬وعشرين‭ ‬ساعة‭ ‬الفائتة،‭ ‬في‭ ‬إحصائية‭ ‬غير‭ ‬نهائية،‭ ‬وأكثر‭ ‬من‭ ‬70‭ ‬جريحاً،‭ ‬جراء‭ ‬القصف‭ ‬والغارات‭ ‬المستمرة‭ ‬على‭ ‬ريف‭ ‬إدلب‭.‬
وقال‭ ‬المرصد‭ ‬السوري‭ ‬لحقوق‭ ‬الانسان‭ ‬إن‭ ‬عدد‭ ‬الضربات‭ ‬الصاروخية‭ ‬والمدفعية‭ ‬ارتفع‭ ‬إلى‭ ‬أكثر‭ ‬من‭ ‬90‭ ‬ضربة،‭ ‬ما‭ ‬بين‭ ‬صواريخ‭ ‬وبراميل‭ ‬متفجرة،‭ ‬33‭ ‬غارة‭ ‬منها‭ ‬شنتها‭ ‬طائرات‭ ‬حربية‭ ‬روسية‭ ‬على‭ ‬كل‭ ‬من‭ ‬تل‭ ‬ملح‭ ‬والجبين‭ ‬ولطمين‭ ‬وكفرزيتا‭ ‬واللطامنة‭ ‬ومحيطها‭ ‬بريفي‭ ‬حماة‭ ‬الشمالي‭ ‬والشمالي‭ ‬الغربي،‭ ‬وأطراف‭ ‬إدلب‭ ‬الغربية‭ ‬ومحيط‭ ‬التح‭ ‬معرة‭ ‬النعمان‭ ‬وأطرافها‭ ‬وكفروما‭ ‬وخان‭ ‬شيخون‭ ‬ومحيطها‭ ‬في‭ ‬ريف‭ ‬إدلب‭ ‬الجنوبي،‭ ‬ومحور‭ ‬كبانة‭ ‬في‭ ‬جبل‭ ‬الأكراد‭. ‬و30‭ ‬غارة‭ ‬نفذتها‭ ‬طائرات‭ ‬النظام‭ ‬الحربية‭ ‬صباح‭ ‬أمس‭ ‬الخميس‭ ‬مستهدفة‭ ‬مناطق‭ ‬في‭ ‬الأتارب‭ ‬وأورم‭ ‬والفوج‭ ‬46‭ ‬وريف‭ ‬المهندسين‭ ‬بريف‭ ‬حلب‭ ‬الغربي،‭ ‬والايكاردا‭ ‬والبوابية‭ ‬ومحيط‭ ‬البرقوم‭ ‬والكماري‭ ‬ومزارع‭ ‬النخيل‭ ‬بريف‭ ‬حلب‭ ‬الجنوبي،‭ ‬وبلدة‭ ‬مورك‭ ‬شمال‭ ‬حماة،‭ ‬بالإضافة‭ ‬إلى‭ ‬أطراف‭ ‬مدينة‭ ‬إدلب‭ ‬ومحيط‭ ‬باتنتة‭ ‬وكفرجالس‭ ‬غرب‭ ‬إدلب،‭ ‬إضافة‭ ‬إلى‭ ‬28‭ ‬عدد‭ ‬البراميل‭ ‬المتفجرة‭ ‬التي‭ ‬ألقتها‭ ‬الطائرات‭ ‬المروحية‭.‬
وأفاد‭ ‬المرصد‭ ‬السوري‭ ‬لحقوق‭ ‬الإنسان‭ ‬عن‭ ‬مقتل‭ ‬12‭ ‬مدنياً‭ ‬على‭ ‬الأقل‭ ‬بينهم‭ ‬ثلاثة‭ ‬أطفال،‭ ‬الخميس،‭ ‬جراء‭ ‬الغارات،‭ ‬ومقتل‭ ‬سبعة‭ ‬مدنيين‭ ‬بينهم‭ ‬طفلة،‭ ‬معظمهم‭ ‬في‭ ‬معرة‭ ‬النعمان‭ ‬وريفها‭ ‬في‭ ‬ريف‭ ‬إدلب‭ ‬الجنوبي،‭ ‬جراء‭ ‬غارات‭ ‬روسية‭. ‬كما‭ ‬قتل‭ ‬خمسة‭ ‬آخرون‭ ‬بغارات‭ ‬وقصف‭ ‬لقوات‭ ‬النظام‭ ‬على‭ ‬مدينة‭ ‬الأتارب‭ ‬غرب‭ ‬مدينة‭ ‬حلب،‭ ‬وقرية‭ ‬البوابية‭ ‬جنوبها،‭ ‬بحسب‭ ‬المرصد‭. ‬وأصيب‭ ‬25‭ ‬مدنياً‭ ‬آخرين‭ ‬بجروح‭ ‬بينهم‭ ‬أطفال،‭ ‬وإصابات‭ ‬عدد‭ ‬منهم‭ ‬خطرة،‭ ‬وفق‭ ‬المرصد‭.‬
وحسب‭ ‬مصادر‭ ‬ميدانية‭ ‬لشبكة‭ ‬‮«‬بلدي‭ ‬نيوز‮»‬‭ ‬المحلية،‭ ‬فإنّ‭ ‬القصف‭ ‬الجوي‭ ‬تزامن‭ ‬مع‭ ‬تحليق‭ ‬لطائرات‭ ‬التجسس‭ ‬والاستطلاع‭ ‬في‭ ‬أجواء‭ ‬مدينة‭ ‬إدلب‭ ‬ومناطق‭ ‬أخرى‭ ‬من‭ ‬ريفيها‭ ‬الجنوبي‭ ‬والشرقي،‭ ‬ما‭ ‬دفع‭ ‬بالمراصد‭ ‬وفرق‭ ‬الدفاع‭ ‬المدني‭ ‬لتشغيل‭ ‬صافرات‭ ‬الإنذار،‭ ‬وتوجيه‭ ‬رسائل‭ ‬للحد‭ ‬من‭ ‬التجمعات‭ ‬وفض‭ ‬الأسواق،‭ ‬خشية‭ ‬وقوع‭ ‬مجزرة‭ ‬جديدة‭ ‬كالتي‭ ‬ارتكبتها‭ ‬الطائرات‭ ‬الروسية‭ ‬في‭ ‬السوق‭ ‬الشعبي‭ ‬في‭ ‬مدينة‭ ‬معرة‭ ‬النعمان‭ ‬يوم‭ ‬الإثنين‭ ‬22‭ ‬تموز‭/‬يوليو‭ ‬الجاري‭.‬
ويأمل‭ ‬معارضون‭ ‬سوريون‭ ‬مقاطعة‭ ‬الهيئات‭ ‬السياسية‭ ‬العملية‭ ‬الدستورية‭ ‬وتجربة‭ ‬أستانا،‭ ‬التي‭ ‬آتت‭ ‬أكلها‭ ‬على‭ ‬حساب‭ ‬الثورة‭ ‬السورية،‭ ‬بعد‭ ‬أن‭ ‬وظفتها‭ ‬روسيا‭ ‬لخدمة‭ ‬النظام‭ ‬السوري،‭ ‬في‭ ‬مناطق‭ ‬رئيسية‭ ‬عدة‭ ‬مثلت‭ ‬أهم‭ ‬معاقل‭ ‬المعارضة‭ ‬المسلحة،‭ ‬بدءاً‭ ‬من‭ ‬درعا‭ ‬جنوبي‭ ‬سوريا‭ ‬مروراً‭ ‬ببلدات‭ ‬جنوب‭ ‬دمشق‭ ‬وريف‭ ‬دمشق‭ ‬الشرقي‭ ‬‮«‬الغوطة‭ ‬الشرقية‮»‬،‭ ‬وصولاً‭ ‬إلى‭ ‬ريف‭ ‬حمص‭ ‬الشمالي‭ ‬وإدلب‭. ‬وأثمر‭ ‬المسار‭ ‬في‭ ‬قلب‭ ‬موازين‭ ‬القوى‭ ‬على‭ ‬الأرض‭ ‬بعد‭ ‬الاتفاق‭ ‬على‭ ‬تجميد‭ ‬الجبهات،‭ ‬الأمر‭ ‬الذي‭ ‬أفسح‭ ‬الطريق‭ ‬أمام‭ ‬النظام‭ ‬السوري‭ ‬لاستعادة‭ ‬السيطرة‭ ‬على‭ ‬مساحات‭ ‬شاسعة‭ ‬مثلت‭ ‬ثقلاً‭ ‬رئيسياً‭ ‬لمناوئي‭ ‬النظام‭ ‬السوري‭.‬
وتعتبر‭ ‬إدلب‭ ‬آخر‭ ‬منطقة‭ ‬منخفضة‭ ‬التصعيد‭ ‬نتجت‭ ‬عن‭ ‬مسار‭ ‬أستانة،‭ ‬ويقول‭ ‬الباحث‭ ‬السياسي‭ ‬طلال‭ ‬عبد‭ ‬الله‭ ‬جاسم‭ ‬لـ«القدس‭ ‬العربي‮»‬،‭ ‬إن‭ ‬هذا‭ ‬المسار‭ ‬قد‭ ‬أحدث‭ ‬بناء‭ ‬على‭ ‬توافق‭ ‬دولي‭ ‬من‭ ‬أجل‭ ‬إدارة‭ ‬الصراع‭ ‬السوري‭ ‬وضبطه‭ ‬من‭ ‬قبل‭ ‬الدول‭ ‬المتدخلة‭ ‬عسكرياً‭ ‬في‭ ‬هذا‭ ‬الصراع،‭ ‬حيث‭ ‬تم‭ ‬تكليف‭ ‬موسكو‭ ‬بهذه‭ ‬المهمة‭. ‬وبالرغم‭ ‬من‭ ‬التناقضات‭ ‬بين‭ ‬الدول‭ ‬الراعية‭ ‬لمسار‭ ‬أستانا،‭ ‬إلا‭ ‬أنها‭ ‬حققت‭ ‬الكثير‭ ‬من‭ ‬أهدافها،‭ ‬وشارك‭ ‬فيه‭ ‬قسم‭ ‬كبير‭ ‬من‭ ‬المعارضة‭ ‬وحكومة‭ ‬النظام‭ ‬والفصائل‭ ‬المسلحة‭ ‬والأمم‭ ‬المتحدة‭ ‬وكذا‭ ‬ممثلون‭ ‬لكل‭ ‬الدول‭ ‬المنخرطة‭ ‬في‭ ‬الصراع‭ ‬السوري‭ ‬بشكل‭ ‬رسمي‭ ‬أو‭ ‬بصفة‭ ‬مراقب‭.‬

معركة‭ ‬وجود

وأضاف‭ ‬أنه‭ ‬‮«‬من‭ ‬خلال‭ ‬مسار‭ ‬أستانة‭ ‬تم‭ ‬وقف‭ ‬القتال‭ ‬في‭ ‬مناطق‭ ‬عديدة‭ ‬وإجراء‭ ‬ما‭ ‬سموه‭ ‬بالمصالحات‭ ‬أو‭ ‬التسويات،‭ ‬حيث‭ ‬الكثير‭ ‬منها‭ ‬وبضمانات‭ ‬روسية‭ ‬أو‭ ‬إيرانية‭. ‬ومن‭ ‬لم‭ ‬يوافق‭ ‬على‭ ‬هكذا‭ ‬تسويات‭ ‬ومصالحات‭ ‬تم‭ ‬تهجيره‭ ‬قسراً‭ ‬من‭ ‬منطقته‭ ‬إلى‭ ‬إدلب‭ ‬،ولكن‭ ‬هذه‭ ‬المرة‭ ‬باتت‭ ‬المعركة‭ ‬معركة‭ ‬وجود،‭ ‬فليس‭ ‬أمام‭ ‬المعارضة‭ ‬السورية،‭ ‬عسكرية‭ ‬أو‭ ‬سياسية،‭ ‬إلا‭ ‬المواجهة‭ ‬أياً‭ ‬كان‭ ‬الثمن‭. ‬
ورغم‭ ‬التقارب‭ ‬الروسي‭ ‬–‭ ‬التركي‭ ‬بعد‭ ‬وصول‭ ‬منظومة‭ ‬الدفاع‭ ‬الجوي‭ ‬اس‭ ‬400‭ ‬إلى‭ ‬أراضي‭ ‬الأخيرة،‭ ‬إلا‭ ‬أن‭ ‬المؤشرات‭ ‬تدل‭ ‬على‭ ‬عكس‭ ‬ذلك‭ ‬في‭ ‬سوريا،‭ ‬واتباع‭ ‬سياسية‭ ‬منفصلة،‭ ‬حيث‭ ‬أعرب‭ ‬المتحدث‭ ‬عن‭ ‬اعتقاده‭ ‬بأن‭ ‬‮«‬لا‭ ‬تقارب‭ ‬في‭ ‬إدلب‭ ‬وريف‭ ‬حماه‭ ‬بين‭ ‬الروس‭ ‬والأتراك،‭ ‬بل‭ ‬هناك‭ ‬تصادم‭ ‬ومعركة‭ ‬بينهم‭ ‬عبر‭ ‬حلفائهم‭ ‬السوريين،‭ ‬ولا‭ ‬يوجد‭ ‬لدى‭ ‬روسيا‭ ‬أي‭ ‬مجال‭ ‬للتنازل‭ ‬في‭ ‬إدلب،‭ ‬فيما‭ ‬تحارب‭ ‬تركيا‭ ‬في‭ ‬إدلب‭ ‬وعينها‭ ‬على‭ ‬تل‭ ‬رفعت‭ ‬ومنبج‭ ‬وشرق‭ ‬الفرات‭. ‬
وتل‭ ‬رفعت‭ ‬لروسيا‭ ‬النفوذ‭ ‬الكبير،‭ ‬بينما‭ ‬منبج‭ ‬وشرق‭ ‬الفرات‭ ‬النفوذ‭ ‬للأمريكان،‭ ‬حيث‭ ‬تبذل‭ ‬تركيا‭ ‬الجهد‭ ‬الكبير‭ ‬لتحقيق‭ ‬اتفاق‭ ‬ما‭ ‬مع‭ ‬الأمريكان،‭ ‬ولكن‭ ‬يبدو‭ ‬الأمر‭ ‬أصعب‭ ‬مع‭ ‬دخول‭ ‬الفرنسيين‭ ‬والإنكليز‭ ‬على‭ ‬الخط‭ ‬وليست‭ ‬السعودية‭ ‬والإمارات‭ ‬ببعيدة‭ ‬عن‭ ‬هذا‭ ‬الملف‭ ‬الذي‭ ‬يعتبر‭ ‬الأهم‭ ‬بالنسبة‭ ‬لتركيا‮»‬‭.‬
واعتبر‭ ‬أن‭ ‬لتركيا‭ ‬مصالح‭ ‬ومصادر‭ ‬قلق‭ ‬في‭ ‬سوريا،‭ ‬طالما‭ ‬هي‭ ‬أكثر‭ ‬الدول‭ ‬تأثراً‭ ‬بما‭ ‬يحصل،‭ ‬بسبب‭ ‬الحدود‭ ‬المشتركة‭ ‬التي‭ ‬هي‭ ‬أطول‭ ‬من‭ ‬900‭ ‬كم،‭ ‬كما‭ ‬أنها‭ ‬تعتبر‭ ‬سوريا‭ ‬محيطاً‭ ‬حيوياً‭ ‬لها،‭ ‬والاستقرار‭ ‬فيها‭ ‬له‭ ‬علاقة‭ ‬بأمنها‭ ‬القومي‭. ‬
ولتركيا‭ ‬مصالح‭ ‬مستدامة‭ ‬وآنية‭ ‬ذات‭ ‬بُعد‭ ‬داخلي‭ ‬ودولي،‭ ‬وهي‭ ‬العملية‭ ‬الأكثر‭ ‬نفوذاً‭ ‬على‭ ‬الفصائل‭ ‬المسلحة‭ ‬السورية،‭ ‬ولها‭ ‬جمهور‭ ‬سوري‭ ‬كبير‭ ‬يعول‭ ‬عليها‭ ‬في‭ ‬أي‭ ‬حل‭ ‬قادم،‭ ‬من‭ ‬الواضح‭ ‬أن‭ ‬مسار‭ ‬أستانا‭ ‬أمام‭ ‬تحد‭ ‬هو‭ ‬الأكبر‭ ‬منذ‭ ‬تأسيسه،‭ ‬إذ‭ ‬إن‭ ‬الكل‭ ‬يريد‭ ‬ضمان‭ ‬مصالحه‭ ‬الاستراتيجية‭ ‬وينتظر‭ ‬عائداً‭ ‬للتضحيات‭ ‬التي‭ ‬بذلها‭.‬

Advertisements

Les bombardements aériens et terrestres se poursuivent au nord-ouest de Hama


اشتباكات-قوات-النظام-السوري-و-الفصائل4-780x405

Les combats se poursuivent violemment sur l’axe Hawiz, au nord-ouest de Hama, en même temps que des bombardements aériens et terrestres massifs dans le contexte de l’attaque continue des factions dans la région.

27 juin 2019 – OSDH

Les combats se poursuivent à un rythme soutenu sur l’axe Hawiz dans la plaine d’El-Ghab dans la campagne du nord-ouest de Hama, entre les forces du régime et leurs fidèles partisans, et les factions islamiques et combattants (non islamiques) de l’autre, lors d’une attaque continue par des factions au milieu de bombardements intensifs d’avions et d’artilleries. L’OSDH a documenté des pertes humaines sur fond de bombardements aériens et de batailles terrestres, où il a été tué 7 éléments des forces du régime et des loyalistes armés, ainsi que 4 éléments des factions.

Avec ces nouvelles attaques, le nombre de victimes a atteint à 1964 personnes tuées depuis le début de l’escalade dans la zone de « Réduction de l’escalade » le 30 avril et jusqu’au jeudi 27 juin.

(…)

المعارك تتواصل بعنف في محور الحويز شمال غرب حماة بالتزامن مع قصف جوي وبري مكثف في إطار الهجوم المتواصل للفصائل على المنطقة

27. يونيو,2019 – OSDH

تتواصل المعارك بوتيرة عنيفة على محور الحويز بسهل الغاب في ريف حماة الشمالي الغربي، بين قوات النظام والمسلحين الموالين لها من جهة، والفصائل الإسلامية والمقاتلة من جهة أخرى، في هجوم متواصل من قبل الفصائل وسط عمليات قصف جوي وبري مكثف، بالتزامن مع غارات متواصلة من قبل طائرات النظام الحربية على قرى سهل الغاب، المرصد السوري وثق خسائر بشرية على خلفية القصف الجوي والبري والمعارك، حيث قتل ٧ عناصر من قوات النظام والمسلحين الموالين لها، كما قضى ٤ عناصر من الفصائل.
ومع سقوط المزيد من الخسائر البشرية فإنه يرتفع إلى (1964) شخص ممن قتلوا منذُ بدء التصعيد الأعنف على الإطلاق ضمن منطقة “خفض التصعيد” في الـ 30 من شهر نيسان الفائت، وحتى يوم الخميس الـ 27 من شهر حزيران الجاري،

(…)

Plus de 720 frappes terrestres et aériennes menées par le régime syrien et la Russie


bombardement-idlib-ruines-2018-2
Plus de 720 frappes terrestres et aériennes ont été menées par les avions de guerre du régime et russes dans la zone de « réduction de l’escalade », faisant encore plus de victimes civiles

18 juin 2019

5 victimes et 7 blessés
Le nombre de victimes s’élève à 1722 personnes tuées depuis le début de l’escalade la plus violente dans la zone de “réduction de l’escalade” le 30 avril et jusqu’au 18 juin.

أكثر من 720 ضربة برية وجوية نفذتها مقاتلات النظام الحربية والروسية على منطقة “خفض التصعيد” مخلفة مزيدا من الضحايا المدنيين

Avec le soutien des Russes … les forces du régime cherchent désespérément à reprendre le contrôle du village stratégique au nord-ouest de Hama


القتل-متواصل-في-سوريا-وسط-صمت-ولا-مبالاة-

Avec le soutien des Russes … les forces du régime cherchent désespérément à reprendre le contrôle du village stratégique au nord-ouest de Hama,
Environ 1 250 personnes ont été tuées et décédées depuis le début de l’escalade la plus violente.

8 juin 2019 – OSDH

بدعم وإسناد روسي… قوات النظام تستميت لاستعادة السيطرة على قرية استراتيجية شمال غرب حماة، والمزيد من الخسائر البشرية يرفع إلى نحو 1250 تعداد الذين استشهدوا وقتلوا منذ بدء التصعيد الأعنف

Idleb-risque-catastrophe-humanitaire_2_729_541

Les djihadistes et les factions combattantes étendent leur contrôle sur un village stratégique situé profondément dans les zones contrôlées par le régime, dans la campagne de Hama, au nord-ouest du pays, parallèlement à la poursuite des violents combats et au bombardement aérien et terrestre intense sur les axes  de combat

7 juin 2019 – OSDH

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a surveillé l’élargissement de zones de combats par les factions djihadistes et combattantes pour étendre son contrôle sur la campagne ouest de Hama, depuis hier soir et aujourd’hui. Elles ont réussi à faire incursion dans le village stratégique « al-Jalama » situé à proximité de la route de « Al-Suqaylabiyah – Mharda », et ont pu contrôler certaines parties du village, où des combats violents se poursuivent, dans une tentative contrôler toute le village, et d’élargir la portée de son contrôle sur cette route, parallèlement, les zones de Khan al-Sebl, Kafr-batikh et certains endroits ouest de Ma

‘arret al-Nouman (campagne sud et est dans la campagne d’Idleb) ont été cibles de bombardement du régime avec des missiles à sous-munitions, causant cinq blessés parmi les civil à Kafr-batikh, tandis que le nombre de raids effectués par l’avion de régime militaire sur la zone de « désescalade » a atteint vendredi 125 attaques, ciblant à la fois Khan Shaikhoun et les village de Naqir, Cheikh Mustafa, Al-habit, dans la campagne sud d’Idleb, ainsi que Kafr-Zeita, al-Arba’in, al-Lattamna, Hasraya, al-Zakat dans la campagne nord de Hama. Par ailleurs, le nombre de raids effectués ce vendredi, par des avions russes ont également augmenté à 38, sur les villages de al-Zakat, al-Arba’in, al-Lattamna, Hasraya, Latmine, Kafr-Zeita et Mork dans la campagne nord de Hama, et à Khan Chaikhoun dans la campagne sud d’Idleb. Le nombre de barils à l’explosifs lancés par des hélicoptères militaires ce vendredi a atteint 42 barils, lancés sur l’axe de Kabbana situé sur le Mont kurde au nord de Lattaquié, ainsi qu’à Khan Cheikhun, Al-habit, al-Naqir, al-Fatira, Kafr-Sajna et Arinba au sur d’Idleb, d’une part, et sur Kafr-Zeita, Mork et al-Sayad au nord de Hama. Le nombre de roquettes tirées par les forces du régime sur les axes de combats dans la campagne nord

et nord ouest ainsi que sur la campagne d’Idleb du sur et sur le Mont Kurd à 830 missiles.
Le nombre de roquettes et de missiles lancées par les factions armées 520, depuis midi du vendredi, ciblant al-Hamamiyat et Karnaz, Jalameh, al-Jadida, Kafr-houd, Cheikh Hadid, al-Karkat, al-Mustariha, Kafr-nbouda, Qassabiya et Tell-Houwash, sous le contrôle des forces du régime dans le nord et le nord-ouest de Hama.
Au moins 53 membres du régime et des forces armées qui lui sont fidèles ont été tués, parmi eux un certain nombre n’ont pas pu être retirés, et à l’école d’al-Dhahra à l’est de Jabine, des têtes ont été séparées de leurs corps après leur assassinat au cours des combats, tandis que le nombre de combattants tuée lors des bombardement aériens, terrestres et des batailles dans la campagne de Hama est porté à 48 combattants, dont au moins 21 combattants des factions islamiques.

الفصائل الجهادية والمقاتلة توسع نطاق سيطرتها في قرية استراتيجية بعمق مناطق النظام بريف حماة الشمالي الغربي، بالتزامن مع استمرار المعارك العنيفة والقصف الجوي والبري المكثف على محاور القتال

Raids-meurtriers-du-régime-dans-la-province-d'Idleb-et-Alep-28-mai-2019-4

Poursuite des combats sur les fronts du nord de Hama à la suite d’une tentative de bombardement aérien et terrestre menée par les forces du régime sur la “zone de réduction de l’escalade” par les factions jihadistes et des factions de combattants modérés, dans une tentative d’avancer vers de nouvelles zones contrôlées par les forces du régime,
par ailleurs, deux enfants sont morts à la suite de bombardements terrestres et aériens perpétrés par les forces du régime sur la “zone de réduction de l’escalade”

7 juin, 2019-OSDH

استمرار المعارك على جبهات ريف حماة الشمالي في محاولة من قبل الفصائل الجهادية والمقاتلة التقدم باتجاه مناطق جديدة بالتزامن مع ذلك استشهاد طفلين نتيجة قصف بري وجوي نفذته قوات النظام على “منطقة خفض التصعيد”

Les jeunes de la tribu « al-Bakkara » bloquent les route face aux FDS


FDS-raqqa-قوات-سوريا-الديمقراطية-قسد-

 

Des tensions dans la ville à l’Est de l’Euphrate, suite à l’arrestation d’une personne par les forces démocrates de la Syrie/FDS, conjointement au blocage des routes dans la région, par de jeunes de la tribu « al-Bakkara »

1er juin 2019

Deir Ez-Zor – OSDH : L’observatoire syrien des droits de l’homme est a appris que des tensions dans le village d’al-Hawayej, dans la campagne de Deir Ez-Zor, accompagnées de blocage de routes à l’ouest de la ville, dans les zones de contrôle des FDS, par des centaines de jeunes de la tribu al-Bakkara.
D’après les informations obtenues par l’OSDH, tout a débuté suite à la pourchasse des FDS d’un jeune homme à al-Hawayej, ce dernier s’est abrité dans la maison de l’un des cheikh de la région, où les éléments des FDS se sont pénétrés et ont insulté le Cheikh, puis elles ont arrêté le jeune homme et l’ont conduit vers une destination inconnue, ce qui suscitait un grand mécontentement au milieu de la tribu qui ont pris d’assaut et fermé les routes. Selon des sources informées de l’OSDH, les combattants d’origine arabe au sein de FDS ont annoncé leur position au côté de la tribu al-Bakkara.

Le 9 mai, l’OSDH a publié que des manifestations avaient lieu à al-Bassira, et dans les deux villages de Thibianz et al-Chouheil ainsi que dans le village d’al-Dhaman, en signe de protestation et de condamnation du massacre perpétré par la Coalition internationale un peu après minuit dans le village d’al-Chouheil, où 7 civils ont été tués. Les sources ont rapporté à l’OSDH que la tension était forte dans le village à la suite du meurtre d’un manifestant par les membres de FDS, lors d’une dispersion de la manifestation, suivi du retrait de tous les éléments de FDS de du village d’al-Chouheil, ça a poussait les habitants du village à attaquer les locaux des FDS et à allumer le feu dans des caravanes. L’Observatoire syrien a publié un peu plus tôt que la coalition internationale avait effectué une opération de débarquement dans le village d’al-Chouheil, dans l’est de la campagne de Deir Ez-Zor, la nuit du mercredi à jeudi, parallèlement au déploiement important des FDS des véhicules blindés sur le terrain, où elles ont commis avec la Coalition internationale un massacres faisant 7 victimes civils parmi lesquels un homme avec ses deux fils. L’opération, qui a duré environ trois heures, a abouti à l’arrestation de deux personnes, dont un ancien membre du bureau des « relations publiques » de l’organisation « Etat islamique ». Les activistes de l’OSDH ont appris que les 7 civils tués lors de la fusillade par les FDS et la Coalition internationale n’ont rien à voir avec l’organisation de « l’État islamique ». Ils résident dans cette région et n’ont jamais protégé les éléments de l’organisation EI, bien que des sources des FDS aient informé l’Observatoire que ce sont eux qui protégeaient les membres de l’organisation.
Le 25 avril dernier, l’OSDH avait publié que la Coalition international a procédé à une opération de débarquement dans le village de Machekh, près de la ville d’al-Bassira, dans la banlieue est de Deir Ez-Zor, près du domicile d’un civil, avec l’appui d’une force terrestre des FDS, le propriétaire de la maison et deux membres de sa famille ont été abattus, en plus de sa belle fille qui était enceinte.

توترٌ تشهده بلدة شرق الفرات عقب اعتقال شخص من قبل عناصر قوات سوريا الديمقراطية بالتزامن مع قطع شبان من عشيرة البكارة للطرقات في المنطقة

Statistiques : 1150 martyrs dont plus du tiers des civils tués en mai 2019


Le-Dictateur-donne-carte-blanche-2

Près de 1150 martyrs dont plus du tiers des civils ont été tués au cours du mois de mai 2019

 1er juin 2019

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a documenté les décès et les morts de 1149 personnes en mai 2019, répartis comme suit:
Martyrs civils: 392 dont 120 enfants de moins de 18 ans et 71 citoyens de plus de 18 ans répartis comme suit:

Près de 1150 martyrs, dont plus du tiers de civils ont été tués au cours du mois de mai 2019
 1er juin 2019

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a documenté la mort de 1149 personnes en mai 2019, répartis comme suit:

– Martyrs civils: 392 civils, dont 120 enfants de moins de 18 ans et 71 femmes de plus de 18 ans répartis comme suit:

Nombre de civils tués sous les bombes d’avions de guerre russes
45 civils, dont 15 enfants et 16 femmes

Nombre de civils tués sous les bombes d’aéronefs du régime militaire,
164 citoyens, dont 44 enfants et 35 femmes

Nombre de civils tués suite à l’attaques d’hélicoptères dur régime
36 citoyens, dont 4 enfants et 8 femmes ont été tués dans l

Nombre de civils tués suite aux bombardement du régime
49 citoyens, dont 4 enfants et 6 citoyens ont été tués

Nombre de civils tués par les factions
22 civils, dont 10 enfants, 4 femmes

Nombre de victimes mortes sous la torture, dans les centres de détention du régime,
2 citoyens martyrisés

Sous la torture dans les prisons des Forces démocratiques syriennes FDS
2 deux citoyens

Nombre de morts par les forces démocratiques syriennes et de la coalition internationale
9 citoyens

Par les bombardant les forces turques
1 citoyen

Nombre de morts à cause des explosion de mines et des grenades manuelles.
6 civils dont 1 enfant

Nombre de tués à cause de l’explosion de mines
2 civils

Nombre de morts dans les combats entre les factions
9 personnes dont 5 enfants

Assassinats
3 assassinats sporadiques sur le territoire syrien,

Explosion d’une bombe
1 citoyen

Nombre de tués dans des circonstances inconnues
4 dont deux 2 femmes

Conditions sanitaires
37 enfants ont perdu la vie à cause de mauvaises conditions de santé, d’un traitement inadéquat et d’autres conditions de vie.

236 personnes, combattants syriens des factions islamiques et des factions, des mouvement et d’autre organisation,

19 personnes des Forces Démocratiques Syriennes FDS

1 Dissidents/ déserteur des forces du régime

173 Forces du régime

140 Éléments de comités populaires, de forces de défense nationale et de forces armées fidèles au régime de nationalité syrienne

4 Soldats turcs

1 Anonyme

183 combattants des factions islamiques et de l’organisation de “l’État islamique” et du Front Nosra (Al-Qaïda), ainsi que l’armée des immigrés et les Ansar et le Parti islamique du Turkménistan, denationalités non syriennes

نحو 1150 شهيداً وقتيلاً على الأراضي السورية أكثر من ثلثهم من المدنيين خلال شهر أيار / مايو من العام 2019

 

Raids incessants du régime sur des secteurs jihadistes, 27 civils tués


Par AFP ,

Au moins 27 civils dont onze enfants ont été tués mardi par des bombardements du régime syrien contre des territoires aux mains des jihadistes dans les provinces d’Idleb et d’Alep, des secteurs pilonnés sans cesse depuis un mois, selon une ONG.

Rien que depuis dimanche, les frappes du régime et de l’allié russe ainsi que les tirs d’artillerie sur ces régions du nord-ouest du pays en guerre ont tué une cinquantaine de civils dont de nombreux enfants, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Et les bilans meurtriers se succèdent quasi-quotidiennement, alors que plusieurs hôpitaux ou écoles ont été mis hors-service par les bombardements.

La grande partie de la province d’Idleb, ainsi que des secteurs des provinces voisines de Hama, d’Alep et de Lattaquié sont tenus par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche d’Al-Qaïda). Les prorégime contrôlent une partie du sud-est et de l’est d’Idleb, ainsi que la grande majorité des trois autres provinces.

Le régime de Bachar al-Assad n’a pas annoncé une offensive à proprement parler contre HTS, mais il a intensifié les bombardements contre les secteurs jihadistes et livré des combats au sol depuis fin avril, parvenant à reprendre plusieurs secteurs dans le sud de la province d’Idleb et dans le nord de Hama.

Mardi, au moins 27 civils dont onze enfants ont été tués dans les raids dans Idleb et Alep, selon l’OSDH. Dans la localité de Kafr Halab, dans l’ouest de la province d’Alep, onze civils ont péri sur une rue commerçante.

Celle-ci était bondée au moment de la frappe, selon un correspondant de l’AFP sur place. Des morceaux de chair gisaient au sol. Des voitures et des commerces ont été entièrement détruits, les rideaux de fer des devantures tordus au milieu des décombres calcinés.

Risque d’arrêt de l’aide

Des habitants ont enterré les victimes dans le cimetière de la localité, les hommes transportant les corps et récitant les prières avant l’inhumation.

Au milieu des champs, des champignons de fumée grise s’élèvent dans le ciel après les bombardements du régime.

Depuis fin avril, plus de 250 civils dont une cinquantaine d’enfants ont péri dans les bombardements, selon l’OSDH.

Devant le Conseil de sécurité, la responsable au département des Affaires humanitaires de l’ONU, Ursula Mueller, a affirmé mardi que quelque 270.000 personnes avaient été déplacées par les violences à Idleb depuis fin avril. Et des agences d’aide ont suspendu leur travail dans certains secteurs.

Selon elle, durant cette période, 22 hôpitaux et cliniques ont été touchés par les frappes ou les tirs d’artillerie. Une poursuite des opérations militaires pourrait provoquer l’arrêt total du travail des organisations d’aide, a-t-elle averti.

Mardi, dans le sud de la province d’Idleb, un hôpital de la localité de Kafranbel a été touché par des tirs d’artillerie, selon l’ONU.

“L’hôpital est totalement hors-service. Ses équipements, ses appareils” sont endommagés, a dit à l’AFP son directeur administratif, Majed al-Akraa. “Les générateurs ont pris feu, les bureaux” aussi.

“Attaque chimique ?”

La province d’Idleb est le dernier grand bastion jihadiste en Syrie qui échappe quasi-totalement au contrôle du régime.

Elle fait l’objet depuis septembre 2018 d’un accord entre Moscou et Ankara qui soutient certains groupes rebelles, sur une “zone démilitarisée” censée séparer les territoires insurgés des zones gouvernementales.

Partiellement appliqué en raison du refus des jihadistes de se retirer de la future zone tampon, cet accord avait permis d’éviter une offensive d’envergure du régime. Mais celui-ci a continué de mener des raids par intermittence avant de les intensifier à partir de fin avril.

Soutenu par la Russie mais aussi l’Iran et le Hezbollah libanais, le pouvoir syrien a multiplié les victoires face aux rebelles et aux jihadistes ces deux dernières années, jusqu’à reprendre le contrôle de près des deux-tiers du territoire.

Mardi, la France a dit, sans autres précisions, disposer d’un “indice sur l’usage de l’arme chimique dans la zone d’Idleb” mais sans “vérification” pour l’instant. Le 22 mai, les Etats-Unis avaient fait état aussi d'”indications” selon lesquelles le régime Assad aurait mené une “attaque” au chlore le 19 mai dans le nord-ouest de la Syrie, menaçant de représailles.

Le pouvoir syrien a démenti à chaque fois toute responsabilité dans des attaques chimiques qui lui ont été attribuées pendant le conflit.

Déclenchée en 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, la guerre qui s’est complexifiée au fil des ans avec l’implication de multiples acteurs, a fait plus de 370.000 morts, selon l’OSDH, et poussé à la fuite des millions de personnes.

28/05/2019 21:59:49 –          Kafr Halab (Syrie) (AFP) –          © 2019 AFP

%d bloggers like this: