Assad prétend que : pas de torture dans nos prisons !!!


Libération-des-détenus-dans-prisons-du-régime

Assad avoue la perte de 100 000 soldats entre morts et blessés… et prétend que : pas de torture dans nos prisons

«al-Qods al-arabe» – 11 novembre 2019

Le président syrien Bachar al-Assad a admis lundi que 100 000 soldats avaient été tués et blessés depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.
Cela est venu dans une interview avec la chaîne « Russia Today » dans laquelle il a déclaré que ses soldats ne sont pas morts pour le défendre, mais pour l’amour de la Syrie, le pays auquel ils appartiennent.
Assad a affirmé qu’il n’y avait pas de torture dans les prisons du régime, faisant référence au cas de l’enfant Hamza al-Khatib, qui aurait été torturé au début de la révolution et aurait suscité la colère contre Assad. Ce dernier a déclaré que Khatib n’avait pas été torturé,
Il a affirmé que ses services de renseignement avaient la capacité d’apporter toutes les informations concernant un citoyen et qu’il n’était pas nécessaire de recourir à la torture pour obtenir des informations.
Assad a déclaré: « Notre intérêt est de tuer des terroristes afin de protéger les civils, de ne pas laisser des civils et des innocents sous le contrôle de terroristes pour les tuer ».

Une fois de plus, Assad a réitéré ses accusations selon lesquelles la Turquie aurait volé du pétrole, conjointement avec les services de renseignements américains, affirmant que les deux parties étaient des partenaires de « l’État ».
« Les Américains tentent toujours de piller les autres pays de différentes manières, non seulement en termes de pétrole, d’argent ou de finances, mais ils volent leurs droits », a-t-il déclaré.
Assad a ajouté que la Russie défend ses propres intérêts de différentes manières et que lutter conte le terrorisme dans un autre pays signifie se défendre du terrorisme qui pourrait cibler le peuple russe, car le terrorisme n’a pas de frontière et ne reconnaît pas les frontières politiques.
En ce qui concerne les pays arabes, le président du régime syrien a déclaré qu’il rejetait toute coopération en matière de sécurité avec les pays arabes qui l’auraient nié au cours de la dernière période, ajoutant qu’il n’avait pour l’instant aucune relation avec eux.

الأسد يعترف بسقوط 100 ألف جندي بين قتيل وجريح.. ويزعم: لا تعذيب في سجوننا – (فيديو)

 

“القدس العربي”- 11 تشرين الثاني 2019

اعترف رئيس النظام السوري بشار الأسد، الإثنين، بخسارة 100 ألف جندي بين قتيل وجريح منذ بداية الحرب السورية عام 2011.

جاء ذلك في مقابلة مع قناة “روسيا اليوم”، قال فيها إن جنوده لم يموتوا دفاعا عنه، وإنما من أجل سوريا، الوطن الذي ينتمون له.

وزعم الأسد أن لا تعذيب في سجون النظام، مشيرا إلى حالة الطفل حمزة الخطيب، الذي فجرت الأنباء عن تعذيبه في بداية الثورة الغضب تجاه الأسد. وقال الأخير إن الخطيب لم يتعرض للتعذيب، زاعما أن استخباراته لديها القدرة على جلب كافة المعلومات عن أي مواطن، وأنه لا حاجة للتعذيب للحصول على المعلومات.

وفي إشارة إلى القصف المتكرر بما يخالف الاتفاقيات الموقعة حول سوريا، قال الأسد: “مصلحتنا تكمن في قتل الإرهابيين من أجل حماية المدنيين، وليس ترك المدنيين والأبرياء تحت سيطرة الإرهابيين كي يُقتلوا من قبلهم”.

ومرة أخرى، كرر الأسد اتهاماته لتركيا بسرقة النفط، بالاشتراك مع المخابرات الأمريكية، قائلا إن الطرفين شريكان لتنظيم “الدولة”.

وأضاف: “الأمريكيون يحاولون دائما نهب البلدان الأخرى بطرق مختلفة، ليس في ما يتعلق بنفطها أو أموالها أو مواردها المالية فقط، بل إنهم يسرقون حقوقها”.

وقال الأسد إن روسيا تدافع عن مصالحها بطرق مختلفة، وإن دفاعها عن الإرهاب في دولة أخرى يعني دفاعا عن الإرهاب الذي يستهدف الشعب الروسي، لأن الإرهاب لا حدود له ولا يعترف بالحدود السياسية.

وحول الدول العربية، قال رئيس النظام السوري إنه يرفض أي تعاون أمني مع دول عربية عملت ضده خلال الفترة الماضية، مضيفا أنه لا يوجد علاقات معها حتى الآن.

إقرأ أيضا

بشار الأسد: “لا تعذيب في سوريا”!٠٠٠

Les forces américaines retournent dans des bases au nord et au nord-est de la Syrie…


قوات-امريكية-قوات-تحالف Forces américaine 2019

Les forces américaines retournent dans des bases du nord et du nord-est de la Syrie d’où elles se sont retirées quelques jours auparavant…

28 octobre 2019 – OSDH

L’OSDH a appris que les forces américaines retournent dans des bases d’où elles s’étaient retirés ces derniers jours dans le nord et le nord-est de la Syrie, à la suite de la décision du président américain Doland Trump. Selon les détails recueillis, plus de 500 soldats américains et du matériel militaire sont arrivés à la base de Qesreki situé sur la route m4 entre Tall Tamer et Tall Baydar, dans la zone reliant la frontière irakienne – Qamechli – Alep, au cours des trois derniers jours, l’aéroport de Serrin a été témoin du mouvement d’atterrissage d’avions américains et du déchargement d’avions cargo, en plus de la présence de véhicules et d’équipements logistiques et militaires Américains.

L’Observatoire syrien a publié ce matin l’entrée de deux convois des forces américaines peu de temps après minuit du dimanche à lundi sur le territoire syrien par le poste-frontière Al-Walid, qui comprend plus de 85 véhicules et camions transportant du matériel militaire et logistique, le processus était accompagné par le vol intensif d’aéronefs dans la région. Le nombre de camions et de véhicules introduits en quatre étapes depuis lundi soir a atteint 150 camions et véhicules américains Hummers, sur la route internationale reliant Al-Hassakah et Qamechli.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a également surveillé l’entrée du deuxième convoi de 35 véhicules blindés américains accompagné d’une couverture aérienne militaire.

القوات الأميركية تعود إلى قواعد شمال وشمال شرق سورية كانت قد انسحبت منها خلال الأيام الفائتة بقرار من ترامب

OSDH – 28 أكتوبر,2019

علم المرصد السوري لحقوق الإنسان أن القوات الأمريكية تعود إلى قواعد كانت قد انسحبت منها خلال الأيام الفائتة شمال وشمال شرق سورية، بعد قرار الرئيس الأمريكي دولاند ترامب، وفي التفاصيل التي رصدها المرصد السوري، فإن أكثر من 500 جندي أمريكي ومعدات عسكرية ولوجستية وصلت إلى قاعدة قسركي الواقعة على اتستراد الـ m4 بين تل تمر وتل بيدر، ضمن المنطقة الواصلة بين الحدود العراقية – القامشلي – حلب، وذلك على مدار الأيام الثلاث الفائتة، كما أن مطار صرين يشهد منذ 5 أيام حركة هبوط طائرات أميركية وإفراغ لطائرات شحن بالإضافة لوجود آليات ومعدات لوجستية وعسكرية أميركية فيها.

ونشر المرصد السوري صباح اليوم، دخول قافلتين اثنتين تابعة للقوات الأمريكية بعد منتصف ليل الأحد – الاثنين إلى الأراضي السورية عبر معبر الوليد الحدودي، تضم أكثر من 85 آلية وشاحنة وعربة تحمل على متنها معدات عسكرية ولوجستية، وترافقت عملية دخولها مع تحليق مكثف لطائرات في سماء المنطقة ليرتفع إلى نحو 150 تعداد الشاحنات والآليات التي جرى إدخالها على 4 مراحل منذ مساء أمس الاثنين، حيث نشر المرصد السوري أنه رصد دخول عدد من الشاحنات التابعة لقوات التحالف الدولي، إضافة إلى مجموعة من سيارات الهامر الأمريكية، على الطريق الدولي الرابط بين الحسكة والقامشلي.

ورصد المرصد السوري لحقوق الإنسان، كذلك، دخول القافلة الثانية للمدرعات الأمريكية المكونة من ٣٥ مدرعة، حيث دخلت تلك القافلة الأراضي السورية بغطاء جوي من الطيران الحربي، وسط معلومات عن دخول قافلة أخرى خلال ساعتين

Démobilisation dans les rangs de l’armée syrienne!!!


Soldat

Les médias occidentaux commencent de parler d’une nouvelle considérée comme positive relative à la démobilisation de certains recrutés dans l’armée syrienne du régime !!

Il est important de signaler que la démobilisation en question n’est pas due, comme le prétendent ces médias, à l’approche de la fin du conflit syrien entre le régime et l’opposition ou à la victoire du premier… mais à cause de la longue durée de mobilisation d’une grande partie d’officiers et soldats qui dure, pour certains, depuis au moins six ans, en plus de la durée obligatoire fixée à deux ans….

 

Alors, prudence, n’émettez pas de prévisions ou d’analyses hâtives et promotionnelles en faveur d’un régime répressif et sanguinaire dirigé par des assassins du père en fils, du clan Al-Assad…

 

Moscou se vante à nouveau: nous avons essayé 200 types d’armes en Syrie


La Russie dit avoir « testé » 200 armes en Syrie, sans faire de victimes civiles

L’armée de Moscou a toujours nié avoir visé des civils dans ses bombardements, alors que l’Observatoire syrien des droits de l’homme compte près de 8 000 morts.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Mandraud (Moscou, correspondante)

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter

Une patrouille de l’armée russe à Deraa, en juillet.

Viktor Bondarev n’est pas seulement le président de la commission de défense et de sécurité au Conseil de la Fédération de Russie, la chambre haute du Parlement. Il a surtout commandé les forces aériennes d’août 2015 à septembre 2017, quand Vladimir Poutine a déclenché une vaste intervention militaire – la plus importante de la Russie hors de ses frontières depuis l’Afghanistan – pour venir en aide à son allié syrien Bachar Al-Assad. C’est donc ce haut gradé, devenu sénateur de Kirov, qui s’est chargé du bilan, trois ans précisément après le début de cet engagement commencé le 30 septembre 2015. Depuis, selon lui, 63 000 soldats russes ont été envoyés sur le territoire syrien.

Ce chiffre est en hausse constante. En décembre 2017, le chef du Kremlin avait parlé de 48 000 militaires, ce qui tend à prouver que, malgré des déclarations répétées sur un « retrait » russe progressif de Syrie, les rotations sont restées inchangées, avec 5 000 soldats en moyenne envoyés sur place tous les trois mois. Autre indication commentée dans le document de neuf pages du général Bondarev : « La précision des frappes aériennes » aurait abouti à la destruction de « dizaines de milliers » de cibles – « dépôts de munitions, QG de commandement, zones fortifiées… » –, et « environ 100 000 terroristes ont été tués, dont 85 000 grâce au mérite de nos forces aériennes ».

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), qui possède un vaste réseau d’informations dans ce pays en guerre depuis 2011, dresse un bilan bien différent. Entre septembre 2015 et septembre 2018, les frappes aériennes russes, affirme l’ONG, ont provoqué la mort de 18 096 personnes, dont 7 988 civils, soit 44 % du total. Parmi les victimes figurent également 5 233 combattants de l’organisation Etat islamique et 4 875 autres de divers groupes rebelles, islamistes et jihadistes, a précisé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire. Or, la Russie a

via Moscou se vante à nouveau: nous avons essayé 200 types d’armes en Syrie

Filmer l’armée israélienne


Filmer l’armée israélienne, un délit bientôt passible de 10 ans de prison ?

 

Victimes dans les rangs de l’armée…


 

 

Selon les chiffres officiels, le nombre de victimes dans les rangs de l’armée russe a augmenté à quatre morts, depuis le début de l’opération militaire russe en Syrie intervenue le 30 Septembre 2015.

ارتفع عدد الضحايا في صفوف العسكريين الروس منذ بدء العملية العسكرية الروسية في سورية في 30 سبتمبر/أيلول الماضي، إلى أربعة قتلى، وفق الأرقام الرسمية٠

20140602-Ils-étaient-là

http://www.alaraby.co.uk/politics/2016/2/3/روسيا-تؤكد-مقتل-أحد-مستشاريها-العسكريين-في-سورية

دلائل جرائم الحرب لنظام الاسد – Soldats du régime de Bachar Al-Assad en pleine action


Preuve de crimes de guerre, des soldats du régime de Bachar Al Assad en pleine action

هام جدا – SMO : كبرى دلائل جرائم الحرب لنظام الاسد والاستخدام العشوائي للبراميل المتفجرة

صور خاصة بالهيئة السورية للإعلام تظهر الاستهداف العشوائي للمدنيين من قبل جنود النظام على متن إحدى الطوافات…

%d bloggers like this: