Syrie: les forces prorégime progressent vers une ville clé à Idleb


Syrie: les forces prorégime progressent vers une ville clé à Idleb

Combattants rebelles devant le débris d'un avion du régime abattu le 14 aout 2019
 AFP / Omar HAJ KADOUR Des combattants rebelles montrent les débris d’un avion du régime syrien abattu, près de Khan Cheikhoun, le 14 août 2019

Les forces du régime syrien ont repris jeudi plusieurs villages à Idleb, une province du nord de la Syrie dominée par des jihadistes, et se rapprochent de la ville clé de Khan Cheikhoun qu’elles veulent encercler, selon une ONG.

La majeure partie de la province d’Idleb ainsi que des segments de celles voisines d’Alep, Hama et Lattaquié échappent toujours au contrôle du président syrien Bachar al-Assad, huit ans après le début de la guerre.

Cette zone, dominée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d’Al-Qaïda) mais qui abrite aussi quelques groupes rebelles, est la cible depuis fin avril de bombardements quasi quotidiens du régime et de son allié russe.

Depuis plusieurs jours, les forces prorégime ont avancé aux dépens des jihadistes et des rebelles.

Elles se trouvent désormais à trois kilomètres au nord-ouest de la ville stratégique de Khan Cheikhoun après avoir pris le contrôle jeudi de cinq villages environnants, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Idleb-Ultime Grand bastion de l'Opposition

AFP / Sophie RAMIS Idleb, l’ultime grand bastion jihadiste

Khan Cheikhoun se trouve sur l’autoroute qui traverse Idleb et relie la capitale Damas à la métropole d’Alep (nord), toutes deux sous contrôle gouvernemental.

“L’objectif est d’encercler Khan Cheikhoun et d’atteindre l’autoroute”, a affirmé à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les combats sont toutefois acharnés. Mercredi, un avion de l’armée syrienne qui survolait une zone à l’est de Khan Cheikhoun a ainsi été abattu par les jihadistes et son pilote capturé, une première depuis le début de l’escalade militaire dans la région, selon l’OSDH. HTS a revendiqué l’attaque.

Jeudi, le groupe jihadiste a publié sur son site une vidéo montrant un homme, présenté comme le pilote, qui affirme s’appeler Mohammad Ahmad Sleiman et être lieutenant de l’armée de l’air syrienne.

– “L’horreur” –

Depuis la nuit de mercredi à jeudi, les combats ont tué 24 jihadistes et rebelles et 20 combattants prorégime.

Plus de 1.300 combattants jihadistes et rebelles et plus de 1.150 membres des forces prorégime sont morts dans les affrontements depuis fin avril, selon l’OSDH.

Du côté des civils, aucun mort n’a été déploré jeudi.

AFP / Muhammad HAJ KADOUR Une famille de Syriens aynt fui Khan Cheikhoun, le 14 août 2019

La veille, neuf civils avaient été tués dans des raids russes et syriens sur plusieurs localités et villages du sud d’Idleb, notamment à Maaret Hourma et ses environs.

Un secouriste des Casques blancs ainsi qu’un conducteur d’ambulance et un infirmier de l’ONG Syrian American Medical Society (SAMS) y ont péri dans des frappes russes, suscitant la réprobation de l’ONU.

“L’attaque de mercredi révèle à nouveau l’horreur (…) à Idleb et dans le nord de Hama, où trois millions de civils restent piégés et où les travailleurs humanitaires (…) continuent de sacrifier leurs vies pour sauver les autres”, a déploré dans un communiqué Mark Cutts un des responsables de l’ONU pour la coordination humanitaire en Syrie.

La province d’Idleb abrite de nombreux personnes ayant fui leur foyer dans d’autres régions de Syrie en raison des combats ou de la reprise par le régime de zones rebelles.

Depuis le début de l’escalade militaire, plus de 820 civils ont péri dans les bombardements, d’après l’OSDH. Et plus de 400.000 personnes ont été déplacées, selon l’ONU qui dit craindre une “catastrophe” humanitaire.

La région d’Idleb a fait l’objet d’un accord sur une “zone démilitarisée” conclu en septembre 2018 par Ankara, parrain des rebelles, et Moscou. Mais celui-ci n’a été que partiellement appliqué, les jihadistes ayant refusé de se retirer.

Déclenchée en 2011 après la répression meurtrière par le régime de Bachar al-Assad de manifestations prodémocratie, la guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts et jeté sur les routes de l’exil des millions de personnes.

Advertisements

L’aviation du régime et du “garant” russe continuent les raids sur la zone de “réduction du désescalade” avec plus de 300 frappes


Assad-Criminel-de-guerre---2017

L’aviation du régime et du “garant” russe continuent les raids sur la zone de “réduction du désescalade” avec plus de 300 frappes aériennes et d’artilleries, au 77ème jours de la campagne d’escalade.

OSDH-15 juillet 2019

طائرات النظام السوري و”الضامن” الروسي تواصل قصفها منطقة “خفض التصعيد” بأكثر من 300 ضربة جوية وبرية نفذتها خلال اليوم الـ 77 من حملة التصعيد

Plus de 1 100 frappes d’artilleries et raids aériens ont été menés par le régime syrien et le “garant” russe


طيران-حربي-سوري-768x405.jpgPlus de 1 100 frappes d’artilleries et raids  aériens ont été menés par le régime syrien et le “garant” russe dans la zone de “réduction de l’escalade” au cours de la 73ème journées de la campagne d’offensive violente du régime…  abouti à la mort de huit martyrs civils aujourd’hui…

11 juillet 2019

أكثر من 1100 ضربة برية وغارة جوية نفذتها مقاتلات النظام السوري و”الضامن” الروسي على منطقة “خفض التصعيد” خلال اليوم الـ 73 من حملة التصعيد الأعنف وتسفر حتى اللحظة عن 8 شهداء مدنيين

Des civils sous les bombardements 6 juillet 19… مدنيون تحت النار


Région d’Idleb: Des civils sous les bombardements de l’aviation russe et du régime criminel

6 juillet 19…

مدنيون تحت النار

Syrie: Les missiles S-300 sont au repos jusqu’à nouvel ordre …


 

سوريا-سانا-اعتداء -1

Un responsable syrien: Nous avons fait actionner le système de missile russe S-300, lors de l’attaque israélienne, mais nous ne les avons pas utilisé

3 juillet 2019 – Wael Essam et Wahba Mohammed

DAMAS, al-Qods al-Arabi et agences – Une position qui soulève beaucoup d’étonnement et de questionnement, une source militaire syrienne de haut niveau a déclaré à une agence de presse russe que les forces de défense antiaériennes syriennes ont lancé le système de missiles S-300 et l’ont placé en alerte pour intervenir dans l’offensive israélienne. La source a expliqué, dans un entretien avec l’agence «Spoutnik», hier, que les batteries «S-300» étaient exploitées afin de répondre aux cibles hostiles venant de la mer, et se dirigeaient vers la ville syrienne de Homs, mais que les défenses anti-aériennes habituelles du pays étaient en mesure de dissuader les agressions israéliens sans avoir besoin du système S-300.

مسؤول سوري: شغلنا منظومة الصواريخ الروسية خلال الهجوم الإسرائيلي لكن لم نستخدمها

منذ 3 ساعات

دمشق ـ «القدس العربي» ووكالات: في موقف يثير الكثير من التعجب والتساؤل، ذكر مصدر عسكري سوري رفيع المستوى لوكالة روسية أن قوات الدفاع الجوي السورية قامت بتشغيل منظومة « أس ـ 300» للصواريخ ووضعتها في حالة التأهب للتدخل في التصدي للهجوم الإسرائيلي، لكنها لم تستخدمها. وأوضح المصدر، في حديث لوكالة «سبوتنيك» الروسية، أمس، أنه تم تشغيل بطاريات «أس-300» من أجل التصدي لأهداف معادية قادمة من عرض البحر، كانت تتجه نحو مدينة حمص السورية، إلا أن الدفاعات الجوية الاعتيادية للبلاد تمكنت بجدارة من ردع العدوان وإسقاط الصواريخ الإسرائيلية من دون الحاجة لاستخدام منظومة « أس ـ 300».

النظام يستخدم جثث معتقلي الرأي لـ«أغراض علمية»… وعشرات القتلى في غارات جديدة

وأشار المصدر إلى أن الهدف من وضع منظومة الدفاع الجوي « أس ـ 300» بوضع الاستعداد كان خشية من تطور العدوان، واستهداف الصواريخ الإسرائيلية لمنظومة الدفاع الجوي «أس-300» نفسها، مبيناً: «لكن ما حصل أن صواريخ أس ـ 200 تمكنت من اعتراض 5 من أصل 6 صواريخ أطلقت من بوارج إسرائيلية بعرض البحر وقبل دخولها الأجواء السورية». وتعرضت سوريا ليلة الإثنين إلى ضربات جوية جديدة قالت دمشق إنها نفذت على يد القوات الإسرائيلية.
نائب وزير الخارجية السوري فيصل المقداد، وفي تكرار لمواقف سورية متكررة عن «رد في المكان والزمان المناسبين» أكد أن دمشق على استعداد «لرد الصاع صاعين»، رداً على الغارات الإسرائيلية الأخيرة على الأراضي السورية، وذلك في حديث للصحافيين في أعقاب لقاء وزير الخارجية وليد المعلم مع كبير مساعدي وزير الخارجية الإيراني للشؤون السياسية الخاصة علي أصغر خاجي، أمس الثلاثاء.
هذا وسقط عشرات القتلى والجرحى في قصف طائرات حربية روسية على بلدة في ريف إدلب أمس الثلاثاء.
وقال مصدر في الدفاع المدني التابع للمعارضة السورية لوكالة الأنباء الألمانية (د.ب.أ) «سقط 15 قتيلا وعشرات الجرحى وحدث دمار كبير في قصف جوي على بلدة مدايا في ريف إدلب الجنوبي».
من جهة أخرى روى طبيب تخرج حديثاً من كلية سورية لـ«القدس العربي»، بأن «النظام السوري أوقف اتفاقيات تبادل واستيراد الجثث للأغراض العلمية، منذ عام 2012، وبدأ يستعيض عنها بجثث معتقلي الرأي الذين قضوا تحت التعذيب». وأوضح نقلاً عن زملاء سابقين في «كلية الطب»، أن «غالبية الجثث المعدة للتشريح ما قبل الثورة السورية، تعود لأصحاب البشرة السمراء، وغالباً ما كان النظام يحصل عليها من خلال اتفاقيات تبادل الجثث مع عدد من الدول الأفريقية، من بينها السودان». وأكد الطبيب الذي طلب عدم الكشف عن اسمه، أو حتى مكان وجوده حالياً، أن الحال تغير ما بعد الثورة السورية «كثيراً ما شاهدنا جثثاً لشبان بملامح سورية، قتلوا نتيجة تعرضهم لطلق ناري في منطقة العنق من مكان قريب».

Plus de 600 frappes et raids ont ravagé les campagnes d’Idleb et Hama


Bombardements sur le gouvernorat d'Idleb 2019

Davantage d’attaques aériennes et de bombardements terrestres sans interruption, sur la zone de “Réduction de l’escalade”, plus de 600 frappes ont ravagé les campagnes d’Idleb et Hama

13 juin 2019 – OSDH

(…) Au premier jour de la trêve déclarée, l’OSDH a annoncé 7 victimes, dont 4 citoyens et une femme, sous les tirs de roquettes perpétrés jeudi matin par les forces du régime sur le village de Muqat, au nord de Khan Cheikoun, dans le secteur sud de la campagne d’Idleb, un enfant lors du bombardement de l’avion militaire sur le Joseph dans la montagne d’Al-Zaouia, un homme à Khan al-Sabil et ses environs au sud d’Idleb, et un citoyen dans le cadre d’une attaque à la roquette visant les environs de Kafrzeita dans la banlieue nord de Hama, par ailleurs, la ville de Kafranbel au sud d’Idleb était le cible de bombardements de roquette par les forces du régime, causant la blessure d’au moins de 4 civils. (…)

المزيد من الغارات الجوية والقصف البري المتواصل على منطقة “خفض التصعيد” يرفع الحصيلة لأكثر من 600 ضربة برية وجوية طالت ريفي إدلب وحماة

Avec le soutien des Russes … les forces du régime cherchent désespérément à reprendre le contrôle du village stratégique au nord-ouest de Hama


القتل-متواصل-في-سوريا-وسط-صمت-ولا-مبالاة-

Avec le soutien des Russes … les forces du régime cherchent désespérément à reprendre le contrôle du village stratégique au nord-ouest de Hama,
Environ 1 250 personnes ont été tuées et décédées depuis le début de l’escalade la plus violente.

8 juin 2019 – OSDH

بدعم وإسناد روسي… قوات النظام تستميت لاستعادة السيطرة على قرية استراتيجية شمال غرب حماة، والمزيد من الخسائر البشرية يرفع إلى نحو 1250 تعداد الذين استشهدوا وقتلوا منذ بدء التصعيد الأعنف

Idleb-risque-catastrophe-humanitaire_2_729_541

Les djihadistes et les factions combattantes étendent leur contrôle sur un village stratégique situé profondément dans les zones contrôlées par le régime, dans la campagne de Hama, au nord-ouest du pays, parallèlement à la poursuite des violents combats et au bombardement aérien et terrestre intense sur les axes  de combat

7 juin 2019 – OSDH

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a surveillé l’élargissement de zones de combats par les factions djihadistes et combattantes pour étendre son contrôle sur la campagne ouest de Hama, depuis hier soir et aujourd’hui. Elles ont réussi à faire incursion dans le village stratégique « al-Jalama » situé à proximité de la route de « Al-Suqaylabiyah – Mharda », et ont pu contrôler certaines parties du village, où des combats violents se poursuivent, dans une tentative contrôler toute le village, et d’élargir la portée de son contrôle sur cette route, parallèlement, les zones de Khan al-Sebl, Kafr-batikh et certains endroits ouest de Ma

‘arret al-Nouman (campagne sud et est dans la campagne d’Idleb) ont été cibles de bombardement du régime avec des missiles à sous-munitions, causant cinq blessés parmi les civil à Kafr-batikh, tandis que le nombre de raids effectués par l’avion de régime militaire sur la zone de « désescalade » a atteint vendredi 125 attaques, ciblant à la fois Khan Shaikhoun et les village de Naqir, Cheikh Mustafa, Al-habit, dans la campagne sud d’Idleb, ainsi que Kafr-Zeita, al-Arba’in, al-Lattamna, Hasraya, al-Zakat dans la campagne nord de Hama. Par ailleurs, le nombre de raids effectués ce vendredi, par des avions russes ont également augmenté à 38, sur les villages de al-Zakat, al-Arba’in, al-Lattamna, Hasraya, Latmine, Kafr-Zeita et Mork dans la campagne nord de Hama, et à Khan Chaikhoun dans la campagne sud d’Idleb. Le nombre de barils à l’explosifs lancés par des hélicoptères militaires ce vendredi a atteint 42 barils, lancés sur l’axe de Kabbana situé sur le Mont kurde au nord de Lattaquié, ainsi qu’à Khan Cheikhun, Al-habit, al-Naqir, al-Fatira, Kafr-Sajna et Arinba au sur d’Idleb, d’une part, et sur Kafr-Zeita, Mork et al-Sayad au nord de Hama. Le nombre de roquettes tirées par les forces du régime sur les axes de combats dans la campagne nord

et nord ouest ainsi que sur la campagne d’Idleb du sur et sur le Mont Kurd à 830 missiles.
Le nombre de roquettes et de missiles lancées par les factions armées 520, depuis midi du vendredi, ciblant al-Hamamiyat et Karnaz, Jalameh, al-Jadida, Kafr-houd, Cheikh Hadid, al-Karkat, al-Mustariha, Kafr-nbouda, Qassabiya et Tell-Houwash, sous le contrôle des forces du régime dans le nord et le nord-ouest de Hama.
Au moins 53 membres du régime et des forces armées qui lui sont fidèles ont été tués, parmi eux un certain nombre n’ont pas pu être retirés, et à l’école d’al-Dhahra à l’est de Jabine, des têtes ont été séparées de leurs corps après leur assassinat au cours des combats, tandis que le nombre de combattants tuée lors des bombardement aériens, terrestres et des batailles dans la campagne de Hama est porté à 48 combattants, dont au moins 21 combattants des factions islamiques.

الفصائل الجهادية والمقاتلة توسع نطاق سيطرتها في قرية استراتيجية بعمق مناطق النظام بريف حماة الشمالي الغربي، بالتزامن مع استمرار المعارك العنيفة والقصف الجوي والبري المكثف على محاور القتال

Raids-meurtriers-du-régime-dans-la-province-d'Idleb-et-Alep-28-mai-2019-4

Poursuite des combats sur les fronts du nord de Hama à la suite d’une tentative de bombardement aérien et terrestre menée par les forces du régime sur la “zone de réduction de l’escalade” par les factions jihadistes et des factions de combattants modérés, dans une tentative d’avancer vers de nouvelles zones contrôlées par les forces du régime,
par ailleurs, deux enfants sont morts à la suite de bombardements terrestres et aériens perpétrés par les forces du régime sur la “zone de réduction de l’escalade”

7 juin, 2019-OSDH

استمرار المعارك على جبهات ريف حماة الشمالي في محاولة من قبل الفصائل الجهادية والمقاتلة التقدم باتجاه مناطق جديدة بالتزامن مع ذلك استشهاد طفلين نتيجة قصف بري وجوي نفذته قوات النظام على “منطقة خفض التصعيد”

%d bloggers like this: