Moscou parle d’une “gouffre” avec Assad … Téhéran le critique,


Méchant-le-président2

Moscou parle d’une “gouffre” avec Assad … Téhéran le critique,
L’ouverture de l’autoroute du nord de la Syrie …   11 Iraniens tués par les raids israéliens … et «Astana 9»

13 mai 2018

Des médias gouvernementaux russes ont publié récemment une série d’articles où ils ont exposé des dissemblances dans plusieurs dossiers entre Moscou et le régime syrien, synchronisés avec une critique acerbe d’un haut fonctionnaire parlementaire iranien adressée au président du régime Bachar al-Assad.

Un article publié dans le journal russe «Vazgliad» a mis en garde, il y a deux jours, contre l’escalade du conflit entre les services de renseignement syriens et les forces de police de l’armée russe, qui impose désormais un contrôle direct sur les zones «libérées» et agissent indépendamment de la volonté du régime.

A Téhéran, un membre du Comité de la sécurité nationale et de la politique étrangère du parlement iranien Heshmatollah Flahat Bishah a critiqué, hier, les positions d’Assad après les raids israéliens sur les sites iraniens, les qualifiant de «négative». Flahat Bishah, qui a rencontré Assad à Damas il y a quelques jours, a dit que les raids israéliens «essayaient de cibler les forces consultatifs iraniennes», soulignant que «son comportement (al-Assad) des raids était négatif».

En outre, «l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme» a rapporté hier le meurtre de 11 iraniens suite aux tirs de roquettes et des raids israéliens, à l’aube du jeudi, sur les sites iraniens et de «Hezbollah» en Syrie, notant qu’ils ont laissé, au moins, 27 morts.

D’autre part, Le ministère des Affaires étrangères Kazakh a annoncé hier que toutes les parties participantes au processus d’Astana ont confirmé leur participation à la réunion dans les deux prochains jours, en notant la participation des délégations du régime syrien et l’opposition à la neuvième réunion du processus d’Astana. Des rapports ont souligné l’intention de Moscou de se concentrer sur l’ouverture de «l’autoroute» du Nord, entre Alep et Damas.
Source: al-Charq al-Awssat

Grognements des services de renseignement syriens de la performance de la police militaire russe

13 mai 2018
Source: RT (Russia Today -Média pro-régime Russe)

« L’attitude libérale envers les combattants excessifs conduit à la désintégration de la Syrie », c’est le titre de l’article d’Evgueni Krotejkow, dans le « Vazgliad », au sujet d’un éventuel litige probable entre les services de renseignement syriens et la police militaire russe.

L’article dit: Un conflit se développe entre le renseignement syrien et la police militaire russe. Certains des sites résidentiels libérés des combattants n’ont pas été restitués à l’autorité de Damas. Les spécialistes russes empêchent une éventuelle purgation de la population.

En d’autres termes, la réconciliation et la soumission au programme de désarmement ne conduisent pas à la restauration de l’autorité de Damas sur le territoire laissé vacant par les militants. Les citadins (couverts par les accords) sont coupés du monde extérieur par les barrières de la police militaire russe et acceptent volontiers l’aide humanitaire tout en restant auto-administrés.

Initialement, cela était justifié par la peur des Moukhabarat (services de renseignement du régime) et des Shabiha (les milices civils du régime), qui dans la première année de la contre-attaque étaient enclins à purger les villes libérées de la ville. Mais pendant la libération de l’est d’Alep, les bons et tolérants Russes ont empêché cette pratique, qui a ouvert la voie à la confiance par la population locale dans les Russes et Damas. Mais, bientôt le tir à la corde a commencé à aller dans la direction opposée.

Depuis la Bataille d’Alep, on a parlé d’aucun examen minutieux, mais on ne demande plus aux résidents de documents d’identité. Tout le monde peut dire qu’il a perdu ses documents et s’appelle lui-même le nom qu’il veut, et obtient un nouveau document personnel avec un timbre russe, sans ce document, lui et sa famille ne peuvent pas obtenir des rations alimentaires et d’autres aides.

“Vous pouvez juste raser votre barbe pour devenir un misérable réfugié. C’est un dilemme administratif.

La nécessité de nourrir et d’accueillir tout le monde a immédiatement conduit à l’effondrement du système anti-espionnage. Des «cellules dormantes» sont apparues, des opérations terroristes et des actes de vandalisme ont augmenté dans les lignes arrières. Selon les données de “Vazgliad” le grognement a commencé dans les rangs des services de renseignement syriens. Y compris la réduction du «front de son travail» a conduit à une baisse du poids politique du gouvernement syrien. Cela a exacerbé la concurrence entre les différents groupes de sécurité à Damas, ce qui est très inquiétant d’un point de vue politique.

En fin de compte, cette question a été résolue dans l’est d’Alep. Il n’y a peut-être pas de scénario unifié pour tout le territoire syrien. Mais passer à la documentation n’est pas basé sur “quel est votre nom?” Mais sur la base de critères rationnels qui est une nécessité urgente. C’est-à-dire relancer progressivement l’administration civile à l’exclusion de la purgation et de la violence excessive. Comme le montre l’expérience, c’est une tâche plus difficile qu’une opération militaire.

La tentation de tout résoudre par tank et les Shabiha (les milices civils du régime) a été surpassée. Maintenant, il faut raisonner avec la tête. Les Russes semblent réfléchir à nouveau.

Source: Russie Today

Advertisements

Le balourd et l’assassin


Le Grand balourd et le gnome criminel

 

الكبير-الهبيل-والقزم-المجرم-في-سوريا

رؤساء الجمهورية العربية السورية

 

قمة أنقرة تتبنى الحل الروسي وتستعجل« إعمار سورية»٠

Les-trois-gouverneurs-2

Les ONG ne sont pas autorisées de s’approcher des habitants de la Ghouta déportés par le régime


 

La Syrie en une journée : le 17 mars 2018

  • Selon des militants dans la Ghouta orientale, les habitants déportés des villes reprises par le régime sont regroupés dans des casernes militaires ou des écoles. Aucune ONG n’a été autorisée à s’approcher de ces lieux.

  • Le régime a arrêté, ces jours derniers, la plupart des hommes de moins de 50 ans qui ont tenté de sortir de la Ghouta orientale en empruntant les corridors aménagés à cet effet.

2018-03-17-Arrestation des hommes aux sorties de la Ghouta

  • Tandis que l’étau se resserre progressivement sur la ville d’Afrin, 150 000 habitants ont fui les combats. Plusieurs départs d’incendies ont été enregistrés dans la ville.

Incendies aujourd'hui à afrin

  • Une colonne de l’armée turque est arrivée aujourd’hui au mont d’Anadan dans la province d’Alep. Elle va y installer un poste d’observation de la supposée désescalade stipulée par les accords d’Astana.

Une colonne turque en direction du Mont anadan

  • Des manifestations sont organisées ce week-end, dans le monde, pour célébrer le 7ème anniversaire du déclenchement de la révolution syrienne. Cette révolution a commencé en mars 2011, pour réclamer la liberté, la démocratie et la fin de la dictature en Syrie. L’utilisation excessive de la répression par le régime, a poussé une partie de l’armée à déserter et à rejoindre les manifestants, ce qui a mené au conflit armé d’aujourd’hui.

 

  • Des militants lancent une vaste campagne sur Twitter tout le week-end pour partager des informations sur les sept ans de révolution en Syrie : des archives, des vidéos, des souvenirs, des espoirs. Hashtag: RevolutionAgainstAssad  https://sites.google.com/site/revolutionagainstassad

 

  • L’image du jour : un chat blessé, hier, par les bombardements à la Ghouta orientale.

Un chat blessé, hier, à la Ghouta orientale

https://syrie.news/2018/03/17/syrie-journee-17-mars-2018/?ct=t(RSS_EMAIL_CAMPAIGN)

Alt Worl Cup in Russia 2018- Boycott de la coupe du monde Russe


AVAAZ: Campagne boycotte de la Coupe Mondiale Russe 2018

إلى جميع المنتخبات وحكومات الدول المشاركة في مونديال روسيا ٢٠١٨

https://secure.avaaz.org/campaign/ar/alt_world_cup_loc/?cltwljb

 

Près de 600.000 signatures au 17 mars 2018

Campagne-de-boycott-Coupe-du-Monde-en-Russie

METTRE FIN au “BAIN DE SANG” CAUSÉ PAR UN RÉGIME SANGUINAIRE


 

 

La-Ghouta-Les-corps-jonchent-les-rues-de-la-Ghouta-mars-2018

Les corps des victimes jonchent les rues de la Ghouta, suite au pilonnage de l’aviation d’Assad et de son allié Poutin


جثث في الطرقات وتحت الأنقاض.. والغوطة “أرض محروقة”
Les corps des victimes jonchent les rues et sous les décombres .. la Ghouta “Terre brûlée”

المرصد السوري: 30 قتيلا في ضربات جوية على بلدة في الغوطة الشرقية

دخان ضربات جوية على الغوطة الشرقية يوم 17 مارس اذار 2018. تصوير: بسام خبيه – رويترز

La Ghouta-Les corps jonchent les rues de la Ghouta mars 2018

جثث متفحمة وأنين جرحى وعشرات الضحايا العالقين تحت الأنقاض في حمورية وكفربطنا وزملكا – هبة محمد

Corps carbonisés, gémissements des blessés et des dizaines de victimes piégées sous les décombres à Hamuriya, Kafrbatna et Zamalka


Heba Mohamed – 17 mars 2018
http://www.alquds.co.uk/?p=898945

29313757_1798157763821421_2093077944346869760_n

AL-ASSAD AND PUTIN THE DESPOTES, ENEMY OF THEIR PEOPLES


 

AL-ASSAD AND PUTIN
THE DESPOTES, ENEMY OF THEIR PEOPLES

20180316-V.-Putin-et-B.-al-Assad-aviation

%d bloggers like this: