Syrie: 8 civils tués, dont 5 enfants, suite aux frappes aériennes russes sur Idleb


https://i0.wp.com/www.syriahr.com/wp-content/uploads/2019/12/Doc-P-657795-637127844718030991-780x405.jpg

Des martyrs et blessés lors d’attaques terrestres et aériennes russes … et plus de 150 frappes aériennes visant la région de « réduction de désescalade »

OSDH – 18/2/2020

L’Observatoire syrien des droits de l’homme: 8 civils tués, dont 5 enfants, suite aux frappes aériennes russes sur Idleb

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a documenté la mort d’un citoyen à la suite des bombardements d’artillerie dans la ville surpeuplée de Dana, et d’autres ont été blessés à la suite de ses bombardements. De plus, un enfant et une femme sont morts par des frappes aériennes russes visant le village d’Al-Abzimo dans la campagne occidentale d’Alep.
Dans un contexte similaire, des avions de guerre russes ont bombardé la ville de Darat Azza et ses environs dans la campagne occidentale d’Alep. Avec cela, le nombre de raids effectués par ces avions au cours de la journée passera à 110 attaques, au cours desquels les avions de guerre ont ciblé des zones de Kafranbel, al-Rami, Bansenqoul, ainsi que la ville d’Ariha, Toqad, Atareb, Kaframma, Jabal Cheikh Barakat, les environs de Darat Azza et la route Darat Izza – Termanine, liant Afrine, Arhab et Kafre Nourane.
Les avions de combat du régime ont également effectué plus de 46 raids et frappes, dans la campagne ouest et nord-ouest d’Alep et du sud d’Idleb.
L ‘«Observatoire syrien» a surveillé le rétablissement des factions de l’opposition du village de Qubtan al-Jabal après de violents combats avec les forces du régime.

شهداء وجرحى في قصف بري وجوي روسي.. وأكثر من 150 ضربة جوية تستهدف “خفض التصعيد”

المرصد السوري لحقوق الإنسان – 18/2/2020

المرصد السوري لحقوق الانسان:مقتل 8 مدنيين بينهم 5 أطفال في غارات جوية روسية على إدلب

وثق المرصد السوري لحقوق الإنسان استشهاد مواطن، جراء قصف مدفعي على مدينة الدانا المكتظة بالنازحين، كما أصيب آخرين بجروح متفاوتة نتيجة القصف. كذلك، استشهد طفل وامرأة، بقصف جوي روسي استهدف قرية الأبزمو في ريف حلب الغربي.
على صعيد متصل، قصفت الطائرات الحربية الروسية مدينة دارة عزة ومحيطها في ريف حلب الغربي. وبذلك، يرتفع تعداد الغارات التي شنتها تلك الطائرات خلال اليوم إلى 110، استهدفت خلالها مناطق في كفرنبل الرامي وبسنقول ومدينة أريحا وتقاد والأتارب وكفرعمة وجبل الشيخ بركات ومحيط دارة عزة وطريق دارة عزة -ترمانين الرابط بين عفرين وإدلب، وأرحاب وكفرنوران.
كما قصفت طائرات النظام الحربية بأكثر من 46 غارة، ريف حلب الغربي والشمالي الغربي وإدلب الجنوبي.
كان “المرصد السوري” رصد استعادة الفصائل لقرية قبتان الجبل بعد معارك عنيفة مع قوات النظام.

Les avions de combat du régime ciblent des convois turcs dans la campagne d’Alep … l’aviation syrienne et russe tuent 16 civils pendant la journée… et environ 175 frappes aériennes visant la zone de “désescalade”


Carte-gouvernorat-d'Idleb-Situation-militaire-au-6-fév-2020-

Les avions de combat du régime ciblent des convois turcs dans la campagne d’Alep … et avec l’aide de l’aviation russe tuent16 martyrs civils pendant la journée … et environ 175 frappes aériennes visant la zone de “désescalade”

OSDH-10 février 2020

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a surveillé l’augmentation du nombre de martyrs civils au cours de la journée. 16 victimes, dont un citoyen tué par une frappe aérienne russe et un homme et un enfant par le bombardement des avions militaires du régime, sur la ville d’Atareb dans la campagne d’Alep, un enfant a également été martyrisé dans un camp pour les déplacées civils dans la campagne de KafrArouq, au nord d’Idleb , 3 citoyens ont été tués par des hélicoptères jetant des barils explosifs sur la ville d’Abyan.
L’Observatoire syrien de droit de l’homme a documenté un massacre de 9 personnes, dont 6 enfants, deux citoyens et un homme, à la suite des raids d’avions de guerre russes sur la ville d’Abyan dans la campagne occidentale d’Alep.
Dans ce contexte, les avions de combat du régime ont bombardé un convoi turc composé de plusieurs véhicules à proximité de la ville d’Atareb, à l’ouest d’Alep, qui a fait plusieurs blessés parmi les soldats turcs.

24 heures après son expulsion … les forces du régime recontrôlent de grandes parties de “Saraqeb” et le sort de dizaines de combattants piégés reste inconnu


https://www.channel4.com/news/pregnant-women-and-newborn-babies-saved-from-syrian-maternity-hospital

 

24 heures après son expulsion … les forces du régime recontrôlent de grandes parties de “Saraqeb” et le sort de dizaines de combattants piégés reste inconnu

OSDH – 6 février 2020

Les forces du régime ont récupéré la ville de Saraqeb, environ 24 heures après avoir été expulsées de la ville par les factions. L’Observatoire syrien des droits de l’homme a surveillé ce soir, les forces du régime reprenant le contrôle des quartiers sud, ouest et est de la ville, alors qu’elles effectuaient un large ratissage du reste de la ville.
Selon ce que l’OSDH a observé, les forces du régime ont réussi à prendre d’assaut les parties est et ouest de la ville après être entrée sur la partie sud, et ainsi les forces du régime ont pris le contrôle de grandes parties de Saraqeb. L’Observatoire syrien n’a enregistré aucun affrontement lors de l’entrée des forces du régime dans la ville.
Le sort de ceux qui sont restés à l’intérieur de la ville reste inconnu jusqu’à présent, et le sort de dizaines de combattants qui ont été piégés à l’intérieur de la ville est inconnu, tandis que l ‘”Observatoire syrien” savait que certains des combattants ont réussi à sortir par des chemins et des routes agricoles. Les forces du régime ont imposé le siège à la ville après son contrôle des zones au nord.
Ainsi, Saraqeb devient la deuxième ville après Maarat al-Noumane, qui est contrôlée par les forces du régime depuis le début de l’action militaire le 24 janvier.

 

بعد 24 ساعة من طردها.. قوات النظام تسيطر على أجزاء واسعة من “سراقب” ومصير مجهول لعشرات المقاتلين المحاصرين

Syrie: le régime en passe de conquérir une ville stratégique du nord-ouest


Syrie: le régime en passe de conquérir une ville stratégique du nord-ouest

Actualité International Le Point

Modifié le – Publié le | AFP
Syrie: le régime en passe de conquérir une ville stratégique du nord-ouest
Syrie: le régime en passe de conquérir une ville stratégique du nord-ouest © AFP / Omar HAJ KADOUR

4 soldats russes ont été tués lors d’une attaque de l’opposition dans la campagne orientale d’Idleb


 

Plus de 1796 frappes aériennes et terrestres ont été effectuées au cours des 72 dernières heures

Manifestations en contestation de l'offensive russo-syrienne contre Idleb 2020Manifestations condamnant l’attaque du régime et de la Russie contre Idleb

 L’OSDH: 4 soldats russes ont été tués lors d’une attaque de l’opposition dans la campagne orientale d’Idleb

Al-Quds Al-Arabi – 18/01/2020

Damas / Londres: L’Observatoire syrien des droits de l’homme a annoncé aujourd’hui, samedi, que quatre soldats russes avaient été tués à la suite d’une attaque des factions de l’opposition syrienne contre un site militaire à partir duquel la Russie mène des opérations dans la campagne orientale d’Idleb.

L’Observatoire, basé à Londres, a déclaré dans un communiqué de presse aujourd’hui que cela survient à un moment où la nouvelle escalade des opérations militaires du régime syrien et du « garant » russe a achevé son troisième jour consécutif, indiquant que plus de 1796 frappes aériennes et terrestres ont eu lieu dans la région au cours des 72 dernières heures, s’est principalement concentrée sur la campagne d’Idleb à l’est, au sud et au sud-est, en plus de la campagne d’Alep à l’ouest et au sud.

Par ailleurs, l’OSDH a signalé la mort d’un homme, de sa femme et de leurs trois enfants par des frappes aériennes visant le village de « Bala » à Aynjara, dans la campagne occidentale d’Alep, portant à 28 le nombre de victimes civiles au cours des dernières 72 heures, dont huit enfants et 75 blessés.

Selon l’observatoire, les factions de l’opposition ont réussi à contrôler les villages d’Abou Jrif, Tall Khatrah et Tall Mustafa depuis l’effondrement du cessez-le-feu il y a trois jours, pointant la mort d’au moins 58 membres des forces du régime et armés qui lui sont fidèles, en plus du meurtre de 49 combattants des factions armées d’opposition.

 

المرصد السوري: مقتل 4 جنود روس في هجوم للمعارضة بريف إدلب الشرقي

١٨/١/٢٠٢٠- القدس العربي

دمشق/لندن: أفاد المرصد السوري لحقوق الإنسان، اليوم السبت، بمقتل أربعة جنود روس جراء هجوم لفصائل المعارضة السورية على أحد المواقع العسكرية التي تدير منها روسيا العمليات بريف إدلب الشرقي.

وقال المرصد، الذي يتخذ من لندن مقرا له، في بيان صحافي اليوم، إن ذلك يأتي في الوقت الذي أكمل فيه التصعيد الجديد في العمليات العسكرية للنظام السوري و”الضامن” الروسي يومه الثالث على التوالي، مشيرا إلى تنفيذ أكثر من 1796 ضربة جوية وبرية طالت المنطقة خلال الـ 72 ساعة الفائتة، تركزت بشكل رئيسي على أرياف إدلب الشرقية والجنوبية والجنوبية الشرقية بالإضافة لريفي حلب الغربي والجنوبي.

ولفت المرصد إلى مقتل رجل وزوجته وأطفالهما الثلاثة بقصف جوي استهدف قرية “بالا” التابعة لعنجارة بريف حلب الغربي، ليرتفع بذلك عدد الضحايا المدنيين خلال الـ 72 ساعة الماضية إلى 28 قتيلا بينهم ثمانية أطفال و75 مصابا.

ووفق المرصد، تمكنت فصائل المعارضة من السيطرة على قرى أبو جريف وتل خطرة وتل مصطيف منذ انهيار وقف إطلاق قبل ثلاثة أيام، مشيرا إلى مقتل ما لا يقل عن 58 عنصرا من قوات النظام والمسلحين الموالين لها، بالإضافة لمقتل 49 مسلحا من فصائل المعارضة.

Syrie: 45 combattants parmi les forces du régime, des factions et des jihadistes ont été tuées


 

Statistiques
45 combattants parmi les forces du régime, des factions et des jihadistes ont été tuées lors de violents combats dans l’est d’Idleb depuis ce matin …

OSDH – 8 janvier 2020

De violents affrontements continuent d’avoir lieu entre les forces du régime et ses loyalistes, d’une part, et les factions et les groupes jihadistes, d’autre part, dans le cadre de la première contre-attaque sur les sites contrôlés par ces derniers au cours de la journée de mercredi, dans l’est de la campagne d’Idleb, où l’Observatoire syrien a appris que les forces du régime avaient pu récupérer le contrôle des trois villages dans lesquels les factions et les groupes jihadistes se sont avancés, au milieu des opérations de bombardement intensives continues, alors que le nombre de missiles tirés par les deux parties depuis le matin est passé à plus de 625 obus de missiles et d’artillerie, tandis que l’OSDH a documenté plus de victimes humaines à cause des bombardements. Les affrontements en cours depuis ce matin, alors que le nombre de morts des forces du régime et des milices qui lui sont fidèles a augmenté, tout comme le nombre de combattants tués qui a atteint 18, dont 14 des groupes jihadistes.

Avec plus de victimes humaines, le nombre de personnes tuées depuis le dernier “Accord Poutine-Erdogan” le 31 août, et jusqu’à aujourd’hui, s’élève à 1 438 personnes, et ce sont: 343 civils, dont 93 enfants et 67 femmes tués par les avions du régime et le “garant” la Russie,
Par les bombardements et les tires au sol, ce sont: 141 victimes, dont 43 enfants et 24 femmes, lors des frappes aériennes russes sur la campagne d’Idleb et de Hama,
ainsi que 21 victimes, dont 3 citoyens et 7 enfants ont été tués dans des barils explosifs lancés par hélicoptère,
et 76, dont 10 enfants et 15 femmes, ont été tués lors des bombardements des avions de guerre du régime,
91 personnes, dont 23 femmes et 28 enfants, ont été tuées dans le pilonnage au sol effectué par les forces du régime,
14 civils, dont 5 enfants et 2 femmes, dans les bombardements par les factions des zones de contrôle des forces du régime dans la ville d’Alep et sa campagne et la campagne de Hama,
et au moins 519 combattants ont été tués au cours de la même période à la suite d’attaques russes et aériennes et terrestres et lors d’affrontements, dont 375 jihadistes, en plus de la mort de 576 éléments parmi les forces du régime et ses loyalistes, lors des bombardements et pilonnages et attaques avec les groupes et factions jihadistes.

Avec le bilan d’aujourd’hui, le nombre de tués depuis le début de l’escalade la plus violente dans la région de «désescalade» le 30 avril jusqu’à aujourd’hui, s’élève également à 5 539.

 L’Observatoire syrien a documenté, au cours de la période du 15 février 2019, date de la réunion «Rouhani – Erdogan – Poutine» à ce jour, la mort de : 6 065 personnes dans les zones dites de désescalade russo-turc,
Sous les frappes aériennes russes et frappes de missiles par les forces et factions du régime:
1671 civils ont été tués, dont 434 enfants et 317 femmes,

Avec des obus tirés par les factions sur des zones sous le contrôle des forces du régime, 120 personnes ont été tués, dont 34 enfants et 20 femmes

Dans diverses circonstances au sein de la zone démilitarisée
2270 combattants
Y compris 1494 combattants djihadistes et 2124 forces du régime et militants loyalistes.

Les bombardements du régime sur le nord-ouest continuent… 13 civils tués


Syrie-Casques blancs

Syrie: 13 civils tués dans des bombardements du régime sur le nord-ouest

Maassaran (Syrie): 23 civils, dont sept d’une même famille, ont été tués mardi dans un bombardement aérien et terrestre par les forces du régime dans le gouvernorat d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, selon l’OSDH.
Le bombardement a également fait une trentaine de blessés, dont certains dans un état critique, selon la même source.

Depuis des semaines, le gouvernorat d’Idleb, dans lequel un accord de trêve a été conclu il y a des mois, dans lequel une attaque à grande échelle des forces du régime a été arrêtée, mais des bombardements par des avions de guerre syriens et russes, ont fait des centaines de morts, des civils et des combattants.

L’observatoire a déclaré que parmi les 23 morts, sept appartenaient à une même famille, dont une fille et deux femmes, qui ont été tuées par un massacre perpétré par les avions de guerre du régime visant la ville de Talmans dans la campagne sud d’Idleb.
À son tour, l’organisation bénévole “Casques blancs”, active dans les zones contrôlées par les factions de l’opposition, a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant l’un de ses membres tirant les corps de sa famille sous les décombres.

Par ailleurs, « dans le village de Badama, dans la région de Jisr al-Choughour, dans la campagne orientale d’Idleb, les bombardements terrestres des forces du régime ont tué six civils d’une même famille, dont une mère et ses trois enfants”, selon l’observatoire.

Les bombardements sporadiques aériens et terrestres par les forces du régime dans plusieurs régions du sud d’Idleb ont entraîné la mort de huit autres civils, selon la même source, qui a indiqué que 30 personnes avaient été blessées, dont certaines dans des conditions graves.

Dans le village de Maassaran, où six civils ont été tués, le bombardement a frappé un marché et plusieurs magasins ont été endommagés.

Devant l’un des magasins, le sol est recouvert de taches de sang, selon lui. Des vêtements, échappés de la boutique à la vitrine détruite, sont également par terre. «Ceci est l’oeuvre du régime», a lancé l’un des habitants qui aidait le propriétaire de la boutique à récupérer quelques vêtements. Entre fin avril et fin août, Idleb a été pilonnée sans répit par l’armée syrienne, appuyée par l’aviation russe. L’offensive a tué près d’un millier de civils, selon l’OSDH, et déplacé plus de 400.000 personnes, d’après l’ONU.

En dépit de la trêve, les bombardements et combats au sol, d’abord sporadiques, se sont intensifiés, tuant plus de 240 civils depuis fin août en plus de centaines de combattants des deux camps, selon l’OSDH. En octobre, le président syrien Bachar al-Assad a effectué sa première visite dans la province depuis le début de la guerre en 2011, affirmant que la bataille d’Idleb était la clé pour y mettre fin. Le conflit en Syrie, déclenché en 2011 par la répression de manifestations prodémocratie par le régime de Damas, a fait plus de 370.000 morts et des millions de déplacés.

مقتل 23 مدنياً جراء قصف لقوات النظام السوري في محافظة إدلب

17 – القدس العربي – ديسمبر – 2019

معصران (سوريا):  قتل 23 مدنياً، بينهم سبعة من أسرة واحدة، الثلاثاء، في قصف جوي وبري شنّته قوات النظام في محافظة إدلب في شمال غرب سوريا، وفق ما أفاد المرصد السوري لحقوق الإنسان.

وأوقع القصف أيضاً حوالى 30 جريحاً، عدد منهم في حالة حرجة، بحسب المصدر نفسه.

ومنذ أسابيع، تشهد محافظة إدلب، التي تم التوصل فيها قبل أشهر إلى اتفاق هدنة توقف بموجبه هجوم واسع لقوات النظام، اشتباكات وقصفاً تشنه طائرات حربية سورية وروسية ما أودى بمئات الأشخاص من مدنيين ومقاتلين.

وقال المرصد إنّه من بين القتلى الـ23 هناك سبعة من عائلة واحدة، بينهم طفلة وامرأتان، سقطوا جراء مجزرة نفذتها طائرات النظام الحربية باستهدافها بلدة تلمنس بريف إدلب الجنوبي”.

بدورها نشرت منظمة “الخوذ البيضاء” التطوعية الناشطة في المناطق الخاضعة لسيطرة فصائل معارضة على حسابها في موقع تويتر شريط فيديو يظهر فيه أحد عناصرها وهو ينتشل جثامين عائلته من تحت الأنقاض.

و”في قرية بداما بمنطقة جسر الشغور في ريف إدلب الشرقي، أوقع قصف بري لقوات النظام ستة قتلى مدنيين من عائلة واحدة، بينهم أم وأطفالها الثلاثة”، بحسب المرصد.

وأسفر القصف الجوي والبري المتفرق الذي شنته قوات النظام على مناطق عدة في جنوب إدلب عن مقتل ثمانية مدنيين آخرين، وفق المصدر ذاته الذي أشار إلى إصابة 30 شخصاً بجروح بعضهم في حالات خطرة.

وفي قرية معصران، التي قتل فيها ستة مدنيين، طاول القصف سوقاً وقد تضررت متاجر عدة.

وشوهدت بقع من الدماء اختلطت بقطع من الألبسة أمام متجر دمرت واجهته. وقال أحدهم، أثناء عمله على إدخال ما أمكن إنقاذه من ألبسة إلى داخل المتجر: “هذا هو النظام”.

وتؤوي محافظة إدلب ومناطق محاذية لها في محافظات مجاورة نحو ثلاثة ملايين نسمة نصفهم من النازحين، وتسيطر هيئة تحرير الشام (جبهة النصرة سابقاً) على الجزء الأكبر منها وتنشط فيها أيضاً فصائل إسلامية ومعارضة أقل نفوذاً.

ونهاية نيسان/أبريل، بدأت قوات النظام بدعم روسي عملية عسكرية سيطرت خلالها على مناطق عدة في ريف إدلب الجنوبي وريف حماة الشمالي المجاور، قبل أن يتم التوصل إلى وقف لإطلاق النار برعاية روسية – تركية في نهاية آب/أغسطس.

وأسفر الهجوم خلال أربعة أشهر عن مقتل نحو ألف مدني، وفق المرصد السوري، كما وثقت الأمم المتحدة نزوح أكثر من 400 ألف شخص إلى مناطق أكثر أمناً في المحافظة، وتحديداً قرب الحدود التركية.

ولم تخل الهدنة من اشتباكات متفرقة وغارات تشنها قوات النظام وحليفتها روسيا. وقتل منذ التوصل إلى الهدنة أكثر من 250 مدنياً فضلاً عن مئات المقاتلين من الطرفين، بحسب حصيلة للمرصد، الذي أشار إلى تصعيد جديد في القصف بداية تشرين الثاني/ نوفمبر.

وفي تشرين الأول/ أكتوبر، أكد الرئيس السوري بشار الأسد، في زيارة هي الأولى له للمحافظة منذ اندلاع النزاع في عام 2011، أن معركة إدلب هي “الأساس” لحسم الحرب في سوريا.

ومنذ سيطرة الفصائل الجهادية والمقاتلة على كامل المحافظة في عام 2015، تصعد قوات النظام بدعم روسي قصفها للمحافظة أو تشن هجمات برية تنتهي عادة بالتوصل الى اتفاقات لوقف إطلاق النار ترعاها روسيا وتركيا.

(أ ف ب)

%d bloggers like this: