Coup d’état…


 

Coup d’état et déclaration de l’état d’urgence en Syrie (1970)

En 1964 Hafez al Assad (le père de l’actuel président en Syrie) est nommé chef d’état major de l’armée de l’air, il noyaute, avec ses partisans, l’ensemble du parti Baas. 

En 1966: la divergence entre la «vieille garde réformiste» et H. Al-Assad et ses partisans bassistes ; déçus du nassérisme — principalement des alaouites— font imploser le parti. 

Ils éliminent alors les derniers officiers rivaux, puis prennent le pouvoir le 23 février 1966. 

Hafez al-Assad hérite de l’armée, la clé du régime (il est nommé ministre de la Défense). Il profite ensuite pour muter les fidèles de son ennemi, et placer des hommes de confiance aux postes stratégiques. 

Il renverse alors par un coup d’état, la direction du Baas et s’emparer du pouvoir le 13 novembre 1970  et instaure un régime socialiste et nationaliste, dominé par la communauté alaouite, diplomatiquement tourné vers l’URSS. 

En 1971, Hafez al-Assad est officiellement président  avec 99,6% des voix.

Il est, jusqu’à sa mort en juin 2000, réélu au total 4 fois, obtenant à chaque fois un plébiscite quasiment unanime pour sa réélection !!!.

20160521--Al-Assad-Père-et-fils-1970-mai-2014.jpg

%d bloggers like this: