Syrie : malgré l’appel à un cessez-le-feu, les hostilités continuent, déplore l’envoyé de l’ONU


20180316-V.-Putin-et-B.-al-Assad-aviation

 

Syrie : malgré l’appel à un cessez-le-feu, les hostilités continuent, déplore l’envoyé de l’ONU

19 février 2020

L’envoyé de l’ONU pour la Syrie a relayé, mercredi, au Conseil de sécurité l’appel du Secrétaire général des Nations Unies à un cessez-le-feu dans le nord-ouest du pays. Un appel qui n’a pas été entendu, a déploré le médiateur onusien.

« Depuis mon exposé il y a deux semaines, je ne peux faire part d’aucun progrès pour mettre un terme à la violence en cours dans le nord-ouest de la Syrie ou pour revenir au processus politique », a déclaré l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le pays, Geir Pedersen, aux membres du Conseil de sécurité.

Mardi soir, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, avait appelé à un cessez-le-feu immédiat dans le nord-ouest de la Syrie où la situation humanitaire se détériore rapidement en raison des combats.

Malgré l’appel à un cessez-le-feu du chef de l’ONU, son Envoyé spécial pour la Syrie n’a pu que déplorer la poursuite des hostilités dans le nord-ouest du pays. Des hostilités qui se traduisent par de lourdes frappes aériennes et des attaques terrestres.

Près de 900.000 personnes déplacées depuis début décembre

L’offensive actuelle des forces gouvernementales syriennes a déplacé, à plusieurs reprises, près de 900.000 personnes depuis le début du mois de décembre avec des centaines de civils tués au cours de la même période.

« Ces personnes sont déplacées par des températures glaciales en quête d’une sécurité devenue de plus en plus difficile à trouver », a alerté M. Pedersen.

80% des personnes déplacées par les violences sont des femmes et des enfants, a indiqué l’envoyé de l’ONU, précisant que « de jeunes enfants meurent de froid » dans cette tragédie.

Ces derniers jours, l’émissaire onusien a souligné auprès de hauts responsables russes et turques « qu’ils peuvent et doivent » trouver un moyen d’aboutir à une désescalade de la situation dans le nord-ouest de la Syrie « maintenant ». Mais ses démarches n’ont pas abouti à ce jour.

« Ma première préoccupation porte sur les civils syriens piégés dans les combats », a souligné M. Perdersen aux membres des Conseil de sécurité, appelant ces derniers à peser de tout leur poids pour obtenir le retour à une solution politique au conflit syrien.

About سوريا بدا حرية
،ضد الدكتاتور، ضد الفساد، ضد القمع، ضد العصبة الأسدية الحاكمة، ضد الأحزاب العقائدية السياسية والدينية والإثنية مع حرية الرأي، مع دولة ديمقراطية علمانية مع الحقيقة، مع الإنسان Vive la Résistance Palestinienne face à l’occupation sioniste

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: