MSF sur Idleb: le pire reste à venir


Casque blanc-opération de sauvetage-Syrie 2020

Défense civile syrienne
@SyriaCivilDefe
15/2/2020
11h
7 civils, dont 4 enfants, ont été tués et 22 blessés, dont 4 enfants et 5 femmes, à la suite des frappes aériennes et des bombardements d’artillerie poursuivis par les forces du régime et son allié russe hier 14 février dans la campagne d’Idleb et d’Alep, et nos équipes ont documenté 13 zones ciblées, avec 25 frappes aériennes, 443 obus Artillerie et 43 lance-missiles.
# Casques blancs

Défense civile syrienne
@SyriaCivilDefe
13h
Quatre personnes ont été tuées et un volontaire de la défense civile a été blessé par une frappe aérienne russe qui a visé la ville du Sahara dans la campagne occidentale d’Alep, ce matin, samedi 15 février 2020, lorsque notre équipe a été prise pour cible tout en récupérant les victimes et en inspectant les lieux.
# Casques blancs

SYRIA-SECURITY-IDLIB

MSF sur Idleb: le pire reste à venir

15/02/2020

Médecins Sans Frontières-Syrie a signalé que des milliers de Syriens sont arrivés dans des camps et des villes surpeuplés et confinés entre les fronts des combats d’une part et la frontière syro-turque d’autre part, notant que la situation humanitaire est critique dans la région.

L’organisation a ajouté dans une série de tweets sur son compte sur la plateforme Twitter, citant un médecin vendredi soir: «Nous ne savons pas ce qui se passera dans un avenir proche. Tout ce que les civils savent, c’est que les bombardements se poursuivent et que les forces gouvernementales (les forces du régime syrien) avancent.

À son tour, la chef de la mission de l’organisation en Syrie, Juliane Deluzan, a déclaré: “La situation humanitaire est très critique dans le gouvernorat d’Idleb. Des centaines de milliers de civils fuient des bombes et recherchent la sécurité dans les rudes conditions hivernales. Cependant, le pire reste à venir. »

En deux mois, environ 390 000 personnes ont été déplacées à cause obus, des frappes aériennes et des opérations au sol à Idleb, selon un rapport de l’OMS publié le mois dernier.

Soutenues par la Russie et l’Iran, et avec la milice multinationale, les forces du régime syrien continuent d’entrer dans la campagne d’Idleb et d’Alep, tandis que les grandes vagues de déplacements continuent de se diriger vers la frontière syro-turque.

Bien qu’il y ait plus de 8 points d’observation pour les forces turques dans les zones de contrôle du régime syrien qu’elles ont été étendues en partant de Hama, puis d’Idleb et d’Alep, un rapport russe a révélé aujourd’hui que les forces russes livraient le matériel nécessaire aux Turcs à ces points.

Le rapport, publié par une chaîne russe, a souligné que l’approvisionnement des points d’observation turcs, décrits par les médias du régime syrien comme «assiégés», arrivait par les forces russes.

Depuis août 2019, les forces du régime syrien, avec le soutien de la Russie, contrôlent Khan Cheikhoun dans la campagne d’Idleb et la campagne du nord de Hama, y compris la ville de Morek, située sur la route internationale Alep – Damas, où est stationné le neuvième poste d’observation.

Ce point reste dans la ville de Morek, mais l’arrivée continue de fournitures par le biais des Russes dément les déclarations des médias du régime concernant son blocus.

Fin août dernier, les forces russes stationnées sur la route internationale (Damas – Alep), à Morek, qui était contrôlée par le régime à la même période, devaient être, selon des militants des médias, en protection du point d’observation turc, à seulement 1 km.

Des civils ont été blessés par le bombardement des forces du régime syrien par une artillerie lourde visant les camps de déplacés dans la zone de Bab Al-Hawa à la frontière syro-turque, vendredi soir, dans le prolongement du bombardement “systématique” des camps suivi par le régime, qui a été révélé par la publication de l’un des “éléments de renseignement” les plus en vue “connu sous le nom de” Le parrain de réconciliation ».

Omar Al-Rahmon a déclaré dans un post sur son compte sur la plateforme Facebook: « A Tous les camps de Bab Al-Hawa et à l’est de Bab Al-Hawa, vous devez quitter immédiatement ».

Après environ une heure et demie, l’artillerie du régime a ciblé des camps pour personnes déplacées, près de Sarmada, dans la région de Bab al-Hawa et dans la région de Maarat Masrine.

Le bombardement a blessé 3 civils, une femme et deux hommes, selon un correspondant de Brokar Press.

Rahmon, qui a occupé des postes dans des factions militaires contre le régime et a posté parmi les officiers dans leurs camps désignés en Turquie, est une composante du renseignement du régime, selon des opposants syriens.

Rahmoun travaille actuellement en tant que «parrain des réconciliations » pour le régime, car il favorise le retour des réfugiés syriens et les met ensuite au service des forces du régime.

About سوريا بدا حرية
،ضد الدكتاتور، ضد الفساد، ضد القمع، ضد العصبة الأسدية الحاكمة، ضد الأحزاب العقائدية السياسية والدينية والإثنية مع حرية الرأي، مع دولة ديمقراطية علمانية مع الحقيقة، مع الإنسان Vive la Résistance Palestinienne face à l’occupation sioniste

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: