“al-’Akidat” demande aux FDS et à la coalition internationale de « remettre les régions arabes à une administration locale


al-Chahil - Deir Ez-Zor

Réunion de la tribu d’al-Akidat – ville d’al-Chahil, Deir Ez-Zor 13/5/2019

Des représentant de la tribu “al-’Akidat” demandent aux FDS et à la coalition internationale de « remettre les régions arabes à une administration locale, libérer les détenus et la nécessité de chasser les milices iraniennes de l’Euphrate ouest

13 mai 2019 – OSDH

L’OSDH a appris qu’une réunion s’était tenue ce matin dans la ville d’Al-Chahil, à laquelle ont participé des chefs et des dignitaires de la tribu al-’Akidat à Deir Al-Zour, afin de discuter de la situation de la tribu, après les deux massacres perpétrés par les forces de la coalition internationale et les FDS. En fin de la réunion, un communiqué a été lu par (le cheikh Rachid Jamil al-Hafl) dont une copie est parvenue à l’OSDH :
« 1. Annexer la région occidentale de l’Euphrate à sa partie est, et chasser les milices iraniennes, russes et du régime.
2 – Demander aux forces de la coalition internationale de confier l’administration des régions arabes à leurs enfants, à l’instar des Kurdes dans leurs régions
3. Libération de détenus civils
4- Évacuation de femmes et d’enfants des camps du gouvernorat
5. Demander l’ouverture d’une enquête sur les massacres qui ont eu lieu à al-Chahil et confirmer que les victimes étaient que des civils »

Il a été convenu de former un comité composé de dignitaires du clan pour s’entendre et communiquer avec la coalition internationale.

L’OSDH a publié le 3 mai que le « Conseil démocratique de la Syrie » avait organisé « le Forum des tribus syriennes », dans la ville d’Ain Issa, au nord-ouest de la Syrie, dans le Rif de la province de Raqqa, où des dirigeants et des représentants du Commandement des forces démocratiques de la Syrie ont rencontré des centaines de représentants de dix tribus syriennes parmi tant d’autres, ainsi que des regroupements civils et populaires, vendredi 3 mai dans le cadre d’une coordination conjointe entre les parties, pour prévenir les risques et renoncer aux troubles, que les acteurs régionaux cherchent, par le biais de groupes, à planifier, afin d’entraîner la région dans le chaos. L’OSDH a publié également le 28 avril 2019, qu’une réunion a eu lieu dans la zone de Maamel, entre des représentants des forces démocrates de la Syrie et des dignitaires du clan al-Bakir à laquelle appartient la famille de Farhan Machhour al-Sarhan, qui a été tué par les forces de la coalition et les FDS il y a quelques jours. Les sources avait rajouté que le commandement de ces derniers a demandé la présence des représentants des manifestants, mais ils ont refusé et ont préféré envoyer des réclamations, dont ci-après le contenu:
« 1 – l’arrêt de la campagne arbitraire des services de sécurité contre les innocents
2 – libération des détenus arrêtés par le biais de rapports malveillants et des accusations (Daechi – bouclier de l’Euphrate / membres de Daech ou avec la Turquie)
3. Libération des femmes et des enfants qui sont détenus dans des camps
4 – L’arrêt de la collaboration avec le régime et de la contrebande de pétrole par les passages
5- Activer le rôle des dirigeants natifs de la région au sein des FDS
6 – Traitez les habitants de Deir Ez-Zor, al-Hassakah et al-Raqqa convenablement leur permettant de  circuler (entrer et  sortir) sans garant
7. Suppression du recrutement obligatoire pour se contenter de volontaires
8 – Abolir le rôle des cadres présents au conseil civil et activer le rôle des présidents de comités et du président du conseil civil
8. Restreinte dans le carburant et l’électricité
9- Ne pas attaquer les manifestants
10. Résoudre les problèmes causés par le commandement militaire avec des civils »

 

Deir Ez-Zor24.net obtient des informations exclusives sur l’identité des victimes du débarquement qui a eu lieu à al-Chahil

10 mai 2019
Spécial Deirezzor 24

Le réseau Deirezzor 24 a obtenu des informations exclusives sur l’identité des personnes morts au cours de l’opération de débarquement aérien menée par la Coalition internationale avec la participation des Forces démocratiques de la Syrie et des éléments des Forces spéciales américaines le 9-mai-2019 dans la ville d’al-Chahil, dans la campagne Est de Deir Ez-Zor.

Selon les informations exclusives obtenues par le réseau Deirezzor 24, deux des morts, que les Forces démocratiques de la Syrie prétendaient qu’ils étaient des cellules dormantes de l’organisation Daech, n’avaient aucun lien avec l’organisation, mais étaient des membres des FDS, tandis nos sources ont confirmé que les autres victimes étaient des civils et n’avaient aucune activité sécuritaire ou militaire, les mêmes sources nous ont confirmé que les deux éléments sont Ahmad Khleif al-Osman et son frère Mohammed ont été tués dans les affrontements qui ont suivi le débarquement aérien dans la ville de al-Chahil.

Selon les sources, les deux éléments, dont les photos ont été publiées indiquant qu’il s’agit de cellule de l’organisation Daech, étaient, en fait, deux recrutés dans les rangs de FDS, les fausses information avait pour but de dissimuler le massacre de civils dans la ville.

D’après les photographies exclusives obtenues par Deirezzor 24 montrent les deux hommes, Mohammed et Ahmed Khleif al-Osman, étaient vêtus de l’uniforme des FDS.

Les images réfutent le récit des FDS, selon lequel la totalité des morts dans l’opération du débarquement faisaient partie de l’oganisation Daech, et qu’ils étaient tués grâce à une opération de sécurité précise.
La Coalition internationale, avec la participation des FDS, avait perpétré un massacre similaire le 25 /4/2019 dans la ville de Dhaman, dans la banlieue nord de Deir Ez-Zor, tuant quatre civils qui ont été liquidés directement dans leur maison.

 

قتلى عملية الإنزال في الشحيل هم عناصر لقسد … ديرالزور24 تحصل على معلومات حصرية حول الحادثة

١٠ مايو ٢٠١٩
خاص ديرالزور24

حصلت شبكة ديرالزور24، على معلومات حصرية حول هوية القتلى الذين سقطوا في عملية الإنزال الجوي التي نفذها التحالف الدولي بمشاركة قوات سوريا الديمقراطية، وعناصر من القوات الأمريكية الخاصة، بتاريخ 9-5-2019، في مدينة الشحيل بريف ديرالزور الشرقي.

ووفق المعلومات الحصرية التي حصلت عليها شبكة ديرالزور، فإن اثنين من القتلى الذين ادعت قوات سوريا الديمقراطية أنهم خلايا لتنظيم داعش، لم يكن لهم أيّة صلة بالتنظيم، بل كانوا عناصر في قسد، فيما أكدت المصادر الحصرية أن باقي الضحايا هم مدنيون ولا يوجد لديهم أي نشاط أمني أو عسكري , كما أكدت ذات المصادر للشبكة، أن العنصرين هما أحمد خليف العصمان، وشقيقه محمد، قتلا في الاشتباكات التي تلت عملية الإنزال الجوي على مدينة الشحيل.

ووفق المصادر فإن العنصرين الذين بثت قسد صورهم على أنهم خلايا لتنظيم داعش، هم عناصر مجندين لدى قسد، وتم الترويج على أنهم خلايا للتنظيم، للتغطية على المجزرة التي ارتكبت بحق المدنيين في البلدة.
وتظهر الصور الحصرية التي حصلت عليها ديرالزور24، العنصرين محمد وأحمد خليف العصمان، وهما يرتديان زي عسكري يتبع لقوات سوريا الديمقراطية.

وتفنّد صور القتلى الرواية المقدمة من قبل قسد، على أن جميع القتلى في عملية الإنزال هم من تنظيم داعش، وأن قتلهم تم عبر عملية أمنية دقيقة.
هذا وكان التحالف الدولي بمشاركة قسد قد ارتكب مجزرة مماثلة في بلدة ضمان بريف ديرالزور الشمالي بتاريخ 25-4-2019، راح ضحيتها أربعة مدنيين تمت تصفيتهم بشكل مباشر في منزلهم.

Advertisements

Au 13e jours du bombardement, plus de 200 frappes aériennes, lance-roquettes et artillerie ont été tirés sur les zones de « réduction de l’escalade »


Baril d'explosif lancé par un hélicoptère-Syrie

Au 13e jours du bombardement, plus de 200 frappes aériennes, lance-roquettes et artillerie ont été tirés sur les zones de « réduction de l’escalade », une attaque jamais enregistrée depuis le début de l’offensive

13 mai 2019 – OSDH

Les avions du « garant » russes ont repris leurs bombardement dans les zones de « réduction de l’escalade », où l’Observatoire syrien des droits de l’homme a observé des avions de guerre russes effectuant davantage de raids sur des zones de la ville de Habit et du village de Cher Maghar, où est installé un point d’observation turc. Le nombre de raids aériennes russes sur la zone de « réduction de l’escalade » ont atteint dimanche 20 attaques, six sur Cher Maghar, quatre sur le Habit et quatre sur le terrain de Ghazal au mont Chahchabo, deux sur Kafra’in, Madaia et Lahaya dans le secteur sud d’Idleb, tandis que les hélicoptère ont lancé des barils d’explosifs dans les environs de Habit, Sahriya et Oum Zaytouné dans la campagne sud d’Idleb, pour comptabiliser 58 barils sur la campagne de Hama, Lattakié et Idléb, dont 32 barils sur le Habit, 14 sur Kabané, deux barils sur Abdine et CHeikh Mostafa, Oum Zaytouné, Sahriyé et Sarmanié dans la plaine d’al-Ghab. Ces bombardement parviennent parallèlement aux affrontements violents entre les forces du régime et ses fidèles partisans, et d’autre part, les factions opérant dans l’axe de Bab al-Taqa dans la plein d’al-Ghab dans la campagne nord ouest de Hama, tandis que les forces du régime ont visé le village de Latamné avec 135 obus d’artillerie, dans la banlieue nord de Hama, y compris la campagne de Latakié en passant par la campagne d’Idleb.

Avec ce 22ème jour d’escalade militaire violente, le nombre de victimes s’est élèvé à 452 personnes martyrs et tuées au cours de la période allant du matin du 20 avril au dimanche 12 mai, dont 168 civils, parmi lesquels 53 enfants et 41 femmes. Ils ont été tués dans les bombardements aériens russes et syriens. Les forces du régime ont, également, pilonné des zones à Alep, Hama, Lattakia et Idleb, tandis que des obus ont été tirés par les factions sur la ville d’Alep et la ville de Hadher au sud d’Alep, les village de Khandaq, de Skélbia dans la campagne de Hama…. dans la zone de « Réduction de l’escalades ».
(…)

أكثر من 200 ضربة جوية وقذيفة صاروخية ومدفعية على مناطق “خفض التصعيد” في اليوم الـ 13 من التصعيد الأعنف على الإطلاق

13 مايو,2019

عادت طائرات “الضامن” الروسي لتلقي حممها من جديد على مناطق “خفض التصعيد”، حيث رصد المرصد السوري لحقوق الإنسان تنفيذ الطائرات الحربية الروسية المزيد من الغارات على مناطق في بلدة الهبيط، وقرية شير مغار التي تتواجد فيها نقطة المراقبة التركية، لترتفع عدد الغارات الجوية الروسية على منطقة “خفض التصعيد” اليوم الأحد الى 20 غارة ، وهي 6 غارات على شير مغار، و4 على الهبيط، و 4 غارات على ميدان غزال بجبل شحشبو، وغارتين على كل من كفرعين، و مدايا، ولحايا ضمن القطاع الجنوبي من الريف الإدلبي، فيما ألقى الطيران المروحي المزيد من البراميل المتفجرة على مناطق في بلدة الهبيط، وقريتي الصهرية وأم زيتونة بريف إدلب الجنوبي، ليرتفع إلى 58 برميل متفجر على أرياف حماة واللاذقية وإدلب، وهي 32 براميل على الهبيط ، و14 على كبانة وبرميلين اثنين لكل من (عابدين والشيخ مصطفى وأم زيتونة والصهرية و السرمانية بسهل الغاب) يأتي هذا القصف الجوي بالتزامن مع اشتباكات عنيفة بين قوات النظام والمسلحين الموالين لها من جهة، والفصائل العاملة من جهة أُخرى في محور باب الطاقة بسهل الغاب في ريف حماة الشمالي الغربي, فيما استهدفت قوات النظام بالقذائف المدفعية مناطق في بلدة اللطامنة بريف حماة الشمالي ليرتفع إلى 135 عدد القذائف المدفعية والصاروخية التي شهدتها محاور ريف اللاذقية مروراً بريف إدلب وصولاً إلى ريف حماة الشمالي والشمالي الغربي.
ترتفع أيضاً حصيلة الخسائر البشرية في التصعيد الأعنف والمتواصل في يومه الـ 22، إلى 452 شخص ممن استشهدوا وقتلوا خلال الفترة الممتدة منذ صباح الـ 20 من شهر نيسان الجاري، وحتى يوم الأحد الـ 12 من شهر أيار الجاري، وهم 168 مدنياً بينهم 34 طفل و40 مواطنة، استشهدوا في القصف الجوي الروسي والسوري، وقصف قوات النظام على مناطق في حلب وحماة واللاذقية وإدلب، و قذائف أطلقتها الفصائل على مدينة حلب وبلدة الحاضر جنوب حلب وقرية الخندق وبلدة السقيلبية بريف حماة… في المنطقة منزوعة السلاح.

Syrie bombardement de la ville de Habit

%d bloggers like this: