Le siège du régime Al-Assad affecte les humains et les animaux… et renvoie la population 70 ans en arrière… حصار نظام الأسد للغوطة يثقل على الإنسان والحيوان فيها.. ويعيد السكان 70 عاماً للوراء


 

Charrette - Syrie

 

Dimanche 08 octobre 2017

Les effets négatifs du siège de la Ghouta orientale près de Damas n’ont pas affecté uniquement les humains, mais se sont étendus aux animaux qui supportent également les conséquences.

Le blocus imposé par le régime d’Assad depuis cinq ans a obligé la population à reculer des décennies en arrière, en utilisant des animaux  au lieu de voitures pour se déplacer.

Les prix de l’essence et du diesel ont grimpé énormément, atteignant 13 $ par litre d’essence et 5 $ pour le diesel.

Ces prix ont ouvert la voie à l’émergence de chars, remorqués par des mules et des ânes, et des petites charrettes à main, pour devenir des outils dominants dans les rues, quant aux voitures, elles ont progressivement presque disparu complètement.

Ces véhicules sont divisés en deux types, le premier tiré par des chevaux et des mules, et dépend principalement du mouvement entre les villes et les villages de l’est de Ghouta. Bien que les chariots à main soient utilisés pour transporter des marchandises et en petites quantités dans la ville et le village.

L’essence et le diesel sont devenus la seule source de production d’électricité dans l’est de Ghouta en raison des coupures de courant totales, ce qui a contribué à la hausse des prix.

Les véhicules, entraînés par des mules et des ânes, ont joué un rôle majeur dans le transport des meubles des maisons des personnes déplacées qui ont fui le bombardement du régime dans leurs villes au cours des dernières années, comme cela a été le cas récemment dans la ville d’Ein Tarma, ciblée par des bombardements intense de l’aviation militaire et de l’artillerie du régime.

Le travailleur est obligé de travailler plus de 10 heures quotidiennement pour obtenir suffisamment d’argent.

La forte dépendance à l’égard des ânes et des mules a entraîné aussi une augmentation des prix de ces animaux. Le mulet coûte 300 000 livres (600 dollars) et le prix de l’âne est compris entre 60 000 et 100 000 livres.

D’autre part, le prix des aliments a considérablement augmenté, et le propriétaire du véhicule est obligé de dépenser plus de la moitié de son revenu pour l’alimentation de son âne ou de son mulet.

“Les véhicules ont disparu presque entièrement des rues de la Ghouta, en raison des prix inimaginaires de l’essence et du diesel”, explique Yasser Ali, un travailleur sur un véhicule. “La dépendance à l’égard des mules, des ânes et des chariots est primordiale car ils ne nécessitent pas l’utilisation du carburant.

Il ajoute qu’il se réveille dans la matinée, il nourrit son mulet et s’en va ensuite travailler. Il transporte les commandes d’approvisionnement de l’épicier et d’autres commandes sur le marché.

“Ali” a souligné que que la population dépend de ces véhicules dans les transports parce que le coût est beaucoup plus bas que les voitures.

Il a donné l’exemple que, si les frais de transport en voiture sont de dix mille livres, les chariots et les mules ne dépassent pas deux mille livres.

Il a souligné que le problème dans les voitures ne se limite pas à l’essence et au diesel, mais s’étend au manque de pièces de rechange en raison de l’interdiction de l’entrée des pièces par le régime.

Mohammed Selim, un résident de la Ghouta, affirme que le siège les a ramenés 70 ans en arrière, où pour faire démarrer le moteur d’une voiture est devenu trop coûteux. Salim explique que le fioul et le carburant sont devenus des produits très rares, et ont disparus des marchés depuis longtemps.

Il se demanda avec colère la cause du silence international et la faute commise par les pauvres gens pour être exposés à tout ce siège.

Signalons que la Gouta est est habitée par environ 500 000 personnes. Elle a été assiégée depuis plus de cinq ans et les aides humanitaires ne parviennent pas aux habitant que rarement. Le régime permet parfois à certaines alimentations d’entrer en raison de la pression internationale, mais ses agents/officiers imposent des redevances élevées pour permettre aux aides d’y entrer, ce qui rend les prix toujours élevés dans la région.

https://www.alsouria.net/content/حصار-نظام-الأسد-للغوطة-يثقل-على-الإنسان-والحيوان-فيها-ويعيد-السكان-70-عاماً-للوراء
Remise-en-selle-d'Assad
Remise en selle du criminel Assad
Advertisements

About سوريا بدا حرية
،ضد الدكتاتور، ضد الفساد، ضد القمع، ضد العصبة الأسدية الحاكمة، ضد الأحزاب العقائدية السياسية والدينية والإثنية مع حرية الرأي، مع دولة ديمقراطية علمانية مع الحقيقة، مع الإنسان Vive la Résistance Palestinienne face à l’agression sioniste

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: