Libérez l’artiste syrien Youssef Abdelké


« Libérez Youssef ’Abdelké » 

Youssef Abdelké a été libéré le 22 août 2013 après 34 jours de détention dans les prisons du régime syrien

vendredi 19 juillet 2013, par La Rédaction

Nous venons d’apprendre l’arrestation de notre ami Youssef ’Abdelké à un barrage de l’armée syrienne à Tartous, à environ 160 kilomètres au nord-ouest de la capitale Damas et à 30 kilomètres au nord de la frontière libanaise.
Nous exigeons sa libération immédiate et demandons à l’opinion publique mondiale de se mobiliser dans ce sens.

(La Rédaction d’Assawra, 19 juillet 2013)

**

إعتقال الفنان التشكيلي السوري يوسف عبدلكي
أوقفوا سياسة الإختفاء القسري
إعتقلت قوات الحكومة السورية يوم الخميس ١٨ – ٠٧ – ٢٠١٣ الفنان التشكيلي السوري يوسف عبدلكي ؛ مواليد القامشلي ١٩٥١ عند حاجز مدخل مدينة طرطوس الساحلية الذي يشرف عليه عناصر من فرع الأمن السياسي مع كل من عدنان الدبس وتوفيق عمران ولا معلومات حتى اللحظة عن سبب التوقيف.
علماً أن عبدلكي اعتقل في أواخر السبعينيات من أيار ١٩٧٨ إلى شباط ١٩٨٠ وذلك على خلفية انتمائه لرابطة العمل الشيوعي وبعد خروجه من المعتقل غادر عبدلكي في أوائل الثمانينات إلى فرنسا التي بقي فيها مهجراً قرابة الربع قرن ليعود الى سوريا عام ٢٠٠٥.
حصل عبدلكي على اجازة من كلية الفنون الجميلة دمشق عام ١٩٧٦ وعلى دبلوم حفر من المدرسة الوطنية العليا للفنون الجميلة باريس عام ١٩٨٦ ثمّ الدكتوره من جامعة باريس الثامنة عام ١٩٨٩.
عبدلكي من أشهر فناني الحفر في العالم العربي.
يوسف عبدلكي من أوائل الفنانين السوريين الذين عبرّوا بشكل صريح عن تضامنهم مع الحراك الثوري مشدداً على أهمية بقاء الحراك سلمياً وعلى رفض العسكرة.
المركز السوري للإعلام وحرية التعبير تطالب السلطات المعنية بالكشف الفوري عن مصير الفنان عبدلكي ورفيقيه ونحملّها مسوؤلية سلامتهم الجسدية.

**

Le 19 avril dernier, Youssef ’Abdelké, l’un des plus grands artistes syriens contemporains est rentré à Damas après plus de 24 années d’exil en France.
Son arrivée émouvante à Damas où il fut accueilli par des centaines de proches, d’amis et de compagnons marque une étape importante dans le parcours personnel de celui qui fut durant toutes ces années l’une des figures marquantes de la scène artisitique et politique syriennes à Paris où il multiplia à la fois les expositions artistiques et les engagements et prises de positions politiques.

Youssef ’Abdelké est né à Qamechli dans le Nord-Est de la Syrie en 1951. A 15 ans, il arriva avec sa famille à Damas. Après avoir achevé des études artistiques à l’Institut d’Arts appliqués, il s’inscrit à la Faculté des Beaux-Arts à Damas où il étudie la gravure.
A la fin des années 1970, ’Abdelké connut la prison pendant près de deux ans à cause de ses prises de position politiques. A sa sortie, il partit en France, “attiré par tout ce qui pourrait satisfaire ses brûlantes réflexions de peintre”. A Paris, il obtint le diplôme de l’ENSB-A en 1986 et celui de doctorant de Paris XIII en Arts Plastiques en 1989. Depuis, il continue à habiter cette ville.
Ayant grandi dans une famille très politisée, son travail, depuis ses premières œuvres, est imprégné par ses préoccupations politiques. Ainsi, son projet de fin d’étude à la Faculté des Beaux-Arts à Damas, “Le septembre noir”, révéla la naissance d’un talent “gauchiste” exceptionnel.
Graveur, dessinateur et caricaturiste, ’Abdelké est connu pour sa série de gravure et de collage, “Personnages”, qui représente d’une manière satirique la vie politique arabe. Cette série, créée à la fin des années 1980, fut précédée par une série de portraits de chevaux laids, dont le message politique ne se dissimulait pas. A cette époque, l’artiste avait comme objectif, comme il l’affirmait, ” de réaliser une œuvre de gravure brillante, forte techniquement et liée à (sa) vie et à celle de (son) peuple “.
Après avoir ” soufflé ” ses pensées, ses douleurs et ses haines sur papiers durant de nombreuses années, ’Abdelké commença au milieu des années 1990 à s’exprimer dans un univers non politisé. La meilleure illustration en est sa dernière série de tableaux qu’il nomma ” Natures mortes “. Sa recherche expérimente la relation entre l’espace et les objets simples : un vase, un sucrier, une pomme, des poissons ou des crânes. L’artiste affirme que sa relation avec le tableau est désormais plus pure, plus simple…” et peut-être plus profonde. “
Mais même dans cette période, une partie importante de ses œuvres comporte des signes, comme les poissons aux têtes coupées, les os et les crânes dans des boîtes fermées, qui dévoilent un rapport fort avec la politique.
Les œuvres de Youssef ’Abdelké ont été exposées à de très nombreuses reprises, en France, en Syrie, à travers le monde Arabe et en Europe.

Advertisements

About سوريا بدا حرية
،ضد الدكتاتور، ضد الفساد، ضد القمع، ضد العصبة الأسدية الحاكمة، ضد الأحزاب العقائدية السياسية والدينية والإثنية مع حرية الرأي، مع دولة ديمقراطية علمانية مع الحقيقة، مع الإنسان Vive la Résistance Palestinienne face à l’agression sioniste

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: