Plus de 100 membres des forces loyales au régime syrien du président Bachar al-Assad ont été tués dans des frappes effectuées en état de “légitime défense” par la coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis, a annoncé jeudi un responsable militaire américain.

“Nous estimons que plus de 100 membres des forces prorégime syriennes ont été tués au cours d’un affrontement avec les Forces démocratiques syriennes (la rébellion soutenue par Washington, ndlr) et les forces de la coalition”, a déclaré ce responsable de l’US Central Command.

Ces frappes, menées depuis mercredi, ont répondu à une “attaque non-provoquée contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes”, a-t-il affirmé, expliquant qu’entre vingt et trente obus de chars et d’artillerie avaient atterri à environ 500 mètres de ce quartier général.

La coalition a riposté avec des tirs d’artillerie et des frappes aériennes. Environ 500 hommes de la coalition sont engagés dans cette riposte, a précisé le responsable américain.

Les combats ont eu lieu à huit kilomètres à l’est d’une ligne de démarcation fixée par la Russie et les Etats-Unis le long de l’Euphrate, les forces russes opérant à l’ouest et les forces américaines à l’est. “Les responsables de la coalition ont été régulièrement en contact avec leurs homologues russes avant, pendant et après” les frappes, a ajouté le responsable.

AFP/Amer ALMOHIBANY

Il n’a pas précisé si les combattants prorégime tués dans cette riposte étaient des Syriens ou bien des étrangers engagés dans une des milices pro-Assad constituées de volontaires libanais et irakiens.

Les Forces démocratiques syriennes (SDF), une alliance entre combattants arabes et kurdes, est soutenue par la coalition menée par les Etats-Unis en Syrie pour chasser les derniers combattants du groupe Etat islamique (EI) encore présents à l’est de l’Euphrate après la chute de leur place forte de Raqa.

La principale composante des SDF sont les Unités de protection du peuple (YPF), une milice kurde considérée par Ankara comme un groupe “terroriste” et qui est, de ce fait, actuellement la cible d’une vaste offensive militaire turque dans le nord-ouest de la Syrie.